Regions Liège

Un ouvrage dédié aux châteaux, manoirs et villas de Spa érigés à la Belle Epoque

Les villas et châteaux de Spa et sa périphérie proposent des architectures de tout type avec souvent des influences françaises et anglaises

© RTBF Philippe Collette

30 sept. 2020 à 07:43 - mise à jour 30 sept. 2020 à 07:43Temps de lecture2 min
Par Philippe Collette

Un ouvrage consacré aux châteaux et villas de Spa bâties au 19ème siècle jusqu’à la première guerre mondiale, vient de sortir de presse aux Editions de la Province de Liège ; "Home Sweet Home, les Villas de Spa" a été élaboré par un Spadois d’adoption, David Houbrechts, historien de l’art, qui signe à la fois le texte et les photos lesquelles illustrent abondamment le propos au fil des 178 pages. L’ouvrage est quasi exhaustif tant l’auteur a passé des dizaines d’heures à se promener dans le centre de Spa ainsi qu’aux alentours afin d’y répertorier ce qui constitue un patrimoine immobilier riche, varié et spécifique à la Ville d’Eaux, véritable témoin architectural de la vie des aristocrates entre 1850 et l’éclatement de la guerre 14-18, avec la Belle Epoque comme point d’orgue.

Fini de louer ou d’aller à l’hôtel, on bâtit

Ce sont parfois de véritables châteaux que l'aristocratie de la Belle Epoque a fait bâtir à Spa et alentours.
Ce sont parfois de véritables châteaux que l'aristocratie de la Belle Epoque a fait bâtir à Spa et alentours. © RTBF Philippe Collette

"Il n’existait pas d’ouvrage de ce type répertoriant le patrimoine bâti par les visiteurs de Spa au 19ème siècle et au début du 20ème, issus de l’aristocratie très aisée, explique David Houbrechts. J’ai en réalité choisi comme fil conducteur le séjour d’une famille aristocrate qui arrive à Spa en train, débarque à la gare, s’installe dans sa villa et vaque à ses occupations de loisirs, très nombreux à Spa, ville de grand attrait touristique comme Ostende, mais aussi ville thermale." Le séjour de cette famille est ainsi le prétexte pour s’arrêter devant les immeubles que les propriétaires avaient décidé d’ériger après une période de location de maison ou de séjour à l’hôtel. Spa était en effet devenu un centre de villégiature important et les hommes d’affaires provenant souvent de Liège mais aussi de Bruxelles et de l’Allemagne toute proche, venaient en famille s’y reposer et se divertir. Très vite, la location ou l’hôtel ne furent plus "de leur rang", et comme les moyens de transport, en particulier le train, permettaient de prolonger les séjours, les futurs propriétaires décidèrent de faire bâtir leur propre habitation de plaisance : " un patrimoine très diversifié s’est alors développé, explique David Houbrechts, parce que la mode à l’époque, c’était de faire construire une villa qui vous ressemble et les propriétaires ont décidé de faire construire une maison selon leurs goûts : ça peut être un chalet, un château, une villa ou un manoir normand avec des faux colombages ; généralement, on s’inspire de style étranger mais les architectes étant de la région, vont amener un style qu’on ne retrouve qu’à Spa ; des maisons de style français et anglais mais avec des matériaux de la région comme la pierre du pays pour les linteaux."

D’abord dans le centre puis en périphérie campagnarde

Cette bâtisse est la plus ancienne de Spa; datant de 1850, elle est située non loin du centre-ville
Cette bâtisse est la plus ancienne de Spa; datant de 1850, elle est située non loin du centre-ville © RTBF Philippe Collette

Les plus anciennes bâtisses ont été érigées dans le centre de Spa, aux alentours de l’avenue Reine Astrid par exemple, puis les investisseurs choisirent des terrains qui n’étaient pas encore occupés dans la périphérie campagnarde de Spa, par exemple dans l’avenue Professeur Henrijean ou la rue de Barisart, allant jusqu’à même ériger des lotissements comme dans le quartier de Balmoral.

"Home Sweet Home, les Villas de Spa" entraîne ainsi le lecteur à la découverte de masures souvent méconnues, aux styles très diversifiés, formant une mosaïque patrimoniale particulière ; aujourd’hui, les bâtiments sont en général en bon état et retrouvent une nouvelle vie après aménagements par de nouveaux propriétaires soucieux de préserver le patrimoine spadois ; certains abritent par exemple des chambres d’hôtes bien accueillies par les touristes pour une ou deux nuitées essentiellement.

L’ouvrage est disponible au prix de 25 € dans toutes les bonnes librairies

Spa : Villas remarquables immortalisées

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous