RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Un plan de relance post-covid : la ville de Liège prend des accents keynésiens

La métropole liégeoise espère retrouver son lustre d’antan avec une politique de relance keynésienne
25 mai 2021 à 14:45Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

A l’échelle d’une ville, l’injection d’argent dans l’économie locale est loin d’être négligeable : 16 millions. L’élément le plus spectaculaire pour le citoyen, c’est la distribution d’un chèque de 20 euros à chacun des 200.000 habitants, à dépenser dans des magasins situés sur le territoire municipal. Dont coût : quatre millions.

Le reste, ce sont des exonérations et des dégrèvements de taxes, pour plus de sept millions. Les deux échevines libérales, en charge du commerce et des finances, se taillent la part des lionnes. Mais le collège communal se défend d’avoir retenu des considérations de politique partisane.

Une ville, c’est un mélange subtil d’activités festives, culturelles et économiques

Selon le bourgmestre Demeyer, une métropole, c’est un mélange subtil d’activités festives, culturelles et économiques, et la crise sanitaire nous apprend que si un élément manque, ça ne tourne plus ; nous avons donc décidé de soutenir en priorité les secteurs qui ont le plus souffert du ralentissement ou de l’arrêt de leurs activités."

Une prime aux purificateurs d’air

Pour le surplus, le plan se décline en une demi-douzaine d’axes, qui peuvent paraître tenir du saupoudrage, avec par exemple des aides financières à la patinoire, aux écoles de danse, ou encore une vingtaine d’embauches au département de la propreté, parce que les espaces publics, dernièrement, ont été fort utilisés, et nécessitent davantage de passages des unités de nettoiement.

Une mesure encore à signaler : une prime pour les cafés et restaurants, pour qu’ils s’équipent de purificateurs d’air, lorsqu’ils disposent d’un service en salle. Il reste à définir les modalités et donc le niveau de la dépense : sans doute une prime, sans doute en fonction des certifications des appareils, et sans doute pour un million supplémentaire

Sur le même sujet

Plan de relance : les pouvoirs locaux s'interrogent sur leur capacité à participer à la relance

Articles recommandés pour vous