Vivacité

Un réalisateur voulait... limer les dents de Laetitia Casta : "J’ai résisté, je n’ai jamais voulu changer"

© Valery Hache / AFP

06 janv. 2022 à 16:10Temps de lecture2 min
Par François Saint-Amand

L'actrice et mannequin de 43 ans a révélé ce 3 janvier à Télérama que Claude Zidi jugeait ses dents trop pointues lors du tournage d'Astérix et Obélix contre César.

La mannequin française, lancée par Jean-Paul Gaultier, s'est rapidement illustrée sur grand écran. Le public la retrouve dans Errance, La jeune fille et les loups, Gainsbourg (vie héroïque), ou Sous les jupes des filles

Elle fait ses premiers pas au cinéma en 1999 en interprétant Falbala dans Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi. Une vingtaine d'années plus tard, Laetitia Casta se souvient de ce rôle et d'une étrange demande formulée par le réalisateur lors d'un entretien à Télérama dans le cadre de la promotion du film La Croisade.

Laetitia Casta résiste face à la demande de Claude Zidi

Claude Zidi, 65 ans au moment de la sortie d'Astérix et Obélix contre César, avait demandé à la mannequin, qui jouait son premier rôle au cinéma, de changer sa dentition. "Il m'a dit que j'avais les canines trop pointues et m'a même demandé si on pouvait les limer ! Peut-être avait-il peur que je morde !" a raconté Laetitia Casta.

La mannequin n'était âgée que de 21 ans mais ne s'est pas laissée impressionner pour autant : "J'ai résisté, je n'ai jamais voulu changer quoique ce soit. Je tiens ce caractère fort de mon éducation, qui n’avait pas que des défauts" a-t-elle expliqué. "À la maison, il n’était pas question de se laisser abattre, ni de se plaindre. J’ai toujours vu mes parents travailler beaucoup, mon père sur ses chantiers, ma mère comme comptable ou femme au foyer".

Elle n'a jamais voulu devenir mannequin

Au cours de cette interview, Laetitia Casta a également confié qu'elle n'avait pas eu l'ambition de devenir mannequin.

Je n'ai jamais rêvé d'être mannequin. C'était un métier à l'époque qui n'était pas si envié qu'aujourd'hui.

Celle qui a posé et défilé à ses débuts pour Yves Saint-Laurent, Pirelli ou encore Victoria Secret ne trouvait pas avoir le physique rêvé pour un tel travail : "Je n'étais pas grande, j'étais un peu ronde. Il m'est même arrivé qu'on me traite de grosse vache". Elle a pu néanmoins compter sur le soutien indéfectible de ses parents : "Ils me disaient qu'il y avait des filles plus jolies que moi, que ce n'était pas cela qui comptait (dans le métier). Ils avaient le sens des réalités des gens modestes. Ils avaient peur que je sois déçue".

L’actu people, ça se passe sur VivaCité

Pour plus d’actu people, rendez-vous tous les jours dans Le 8/9 sur VivaCité et sur la Une ainsi que dans La Récré de Midi de 12h à 13h sur VivaCité et en replay sur Auvio.

Sur le même sujet

Yannick Noah, victime de racisme durant son enfance : "Je suis devenu Bamboula en quelques minutes"

Vivacité

Lucie Bernardoni menacée de mort après avoir défendu Stromae, attaqué sur les réseaux par Booba

Vivacité

Articles recommandés pour vous