Patrimoine

Un Rembrandt à 165 millions d’euros remis sur le marché après un renoncement de la France

Des visiteurs se tiennent devant les deux tableaux 'Marten' et 'Oopjen' de Rembrandt (1606-1669) au Rijksmuseum d’Amsterdam, le 2 juillet 2016, lors de la première journée publique pour les tableaux, acquis conjointement par les Pays-Bas et la France, et

© Tous droits réservés

08 déc. 2021 à 08:33Temps de lecture1 min
Par Belga

Le "Porte-Étendard" de Rembrandt, un tableau classé "trésor national" et estimé à 165 millions d’euros, va pouvoir être remis sur le marché de l’art, l’État français ayant finalement renoncé à son acquisition, a annoncé mardi à l’AFP le ministère de la Culture.

Ce tableau, un portrait peint en 1636 à l’âge de 30 ans par le peintre hollandais, appartient à des propriétaires privés, membres de la famille Rothschild, qui souhaitaient le vendre et avaient demandé un certificat d’exportation à cette fin en 2019, ce qui leur a été refusé en avril de la même année, a indiqué le ministère.

La loi française permet en effet, a précisé le ministère, à partir d’une certaine valeur et concernant ce type de tableaux, de laisser à l’État la possibilité d’acheter l’œuvre pour les collections nationales en le classant pour un délai de 30 mois "trésor national".

L’État français avait acquis en 2016 un autre Rembrandt, classé "œuvre d’intérêt patrimonial majeur" et d’un montant de 80 millions d’euros, maximum qu’il ait jamais dépensé pour un tableau, selon le ministère.

"Il s’agit d’une décision assumée prise notamment au regard du niveau exceptionnel du prix de ce tableau. La politique très dynamique d’acquisition de nos musées demeure inchangée", a déclaré le ministère.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous