Matière grise

Un retard de développement chez les bébés Covid ?

Les cerveaux des bébés Covid-19 !

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 mars 2022 à 08:24 - mise à jour 19 avr. 2022 à 10:45Temps de lecture3 min
Par Elisabeth Mol

Va-t-il y avoir une génération Covid ? Autrement dit, le cerveau des bébés nés pendant la pandémie risque-t-il de connaitre un développement différent de celui des bébés nés avant 2020 ? Plusieurs études se sont penchées sur la question.  

Plus de stress maternel pendant la grossesse, plus d’émotivité pour le bébé

Une première étude s’est concentrée sur des nourrissons de 3 mois. Indépendamment des éventuels effets directs du virus, les chercheurs se sont intéressés à l’environnement des bébés, dans des familles stressées ou non par la pandémie.

Concrètement, ils ont comparé le cerveau de deux types de bébés grâce à des machines à IRM (imagerie par résonance magnétique) : d'une part des nourrissons dont les mères avaient déclaré avoir été très stressées par la pandémie, et d’autre part des bébés dont les mères avaient déclaré au contraire n’être pas particulièrement stressées par la situation. Qu’ont-ils constaté ? Il y avait des différences dans certaines structures du cerveau des bébés, notamment dans une zone qu'on appelle l'amygdale.

Cette partie du cerveau qui a la forme d’une petite amande (d’où son nom) est liée à nos émotions. De fait, les bébés dont les mères avaient tout particulièrement ressenti du stress pandémique pendant la grossesse risquaient de manifester plus d’émotivité que les autres. Une étude clinique a en effet confirmé qu’il était plus difficile de les apaiser quand ils se trouvaient eux-mêmes dans des situations de stress.

Moins de stimulation, moins de développement cérébral

Un autre type de recherches est menée sur le long cours par l’Institut national de la santé aux États-Unis. Celles-ci ont suivi des bébés sur une très longue période, de manière à mettre en évidence d’éventuelles corrélations entre le développement du cerveau d’un bébé et sa santé future.

Les chercheurs étudient notamment leur développement moteur ou encore l’évolution de leur langage. Et ces recherches ne se sont pas arrêtées pendant la pandémie, ce qui a permis aux scientifiques de faire des comparaisons entre les performances des bébés nés avant Covid et ceux qui étaient nés à partir du début de la pandémie.

Un retard de développement chez les bébés Covid ?
Un retard de développement chez les bébés Covid ? Getty Images - Filippo Bacci

Résultat ? Ils ont constaté des différences significatives entre les deux groupes, et notamment des retards de développement chez les enfants nés pendant la période Covid. Comment expliquer cet écart ? Les chercheurs avancent l’hypothèse d’un manque de stimulation : plus souvent privés de la présence de leur famille élargie au-delà du foyer, en raison des différents confinements, les bébés ont peut-être été moins stimulés par une grande variété d’adultes, ce qui peut expliquer une baisse des performances.  

D’autre part, ils ont aussi moins fréquenté la crèche, et donc des enfants de leur âge. Or des études anglaises l’ont démontré, les interactions fournies par des moments de vie en collectivité contribuent à améliorer les aptitudes d’apprentissage et impactent favorablement le développement cérébral des enfants.

Mécanismes de compensation

Heureusement, le tableau n’est pas aussi sombre que l’on pourrait le penser. Car d'après les mêmes chercheurs, ce retard de développement pourra probablement être compensé et rattrapé par la suite, grâce à la formidable plasticité du cerveau des bébés.

Une dernière étude montre d'ailleurs que leur grande capacité d’adaptation préserve les enfants des effets potentiellement négatifs d’une autre contrainte Covid : on craignait en effet que le port du masque par les adultes présents autour d’eux (puéricultrices, etc.) les empêchent de décrypter correctement les émotions, mais il n’en serait rien.

D'après les chercheurs, les bébés ont en effet une capacité phénoménale à compenser : ils peuvent pallier le déficit d’information lié au masque par le décodage des autres modes de communication comme les regards, les mouvements du corps, la voix, etc.

Bonne nouvelle donc : à condition de rattraper le manque de stimulation et grâce à leur incroyable capacité d’adaptation, cette génération en devenir a toutes les chances de se développer tout à fait normalement.

Un retard de développement chez les bébés Covid ?
Un retard de développement chez les bébés Covid ? José Carlos Díaz Hidalgo / EyeEm, Getty Images

Retrouvez Matière Grise sur Auvio ou en télé tous les mercredis (23h00) sur La Une.

Rediffusions les samedis (23h00) et dimanches (8h30) sur La Une.

Matière Grise, le magazine de la curiosité, qui fait réfléchir sans même y penser !

Articles recommandés pour vous