Coronavirus

Un stock de 3 millions de masques pour le marché belge? Possible, mais pas sûr

Un stock de 3 millions de masques pour le marché belge? Possible, mais pas sûr.

© Tous droits réservés

04 mars 2020 à 16:48 - mise à jour 04 mars 2020 à 16:48Temps de lecture1 min
Par L.A. & L.H.

La demande de masque explose littéralement au niveau européen et la Belgique, comme les autres pays, connaît des problèmes d’approvisionnement. Une société wallonne installée à Houdeng, PharmaSimple, commercialise ce type de produits, et a proposé un stock de 3 millions de pièces pour le marché belge. Un stock qui serait réservé chez un grossiste, à l'étranger. Mais rien n'est simple... 

À payer d'avance

Le masque facial se glisse dans toutes les conversations ces dernières semaines, surtout au ministère de la Santé. Il faut rapidement trouver un stock pour la Belgique et cela prend un du temps. Il y a une procédure d'achat et chez nous, contrairement à la France, on ne réquisitionne pas les usines. Voila donc qu'une entreprise de la région de Charleroi, PharmaSimple, propose un lot de quelques 3 millions de pièces...

Mais l'entreprise n'a pas ce stock sous la main. Il serait réservé chez un autre fournisseur et pour le rapatrier, l'entreprise doit prépayer le lot. En clair, elle demande à l'état de payer en avance la facture.

Michaël Willems, PDG et fondateur de PharmaSimple, explique : "Les sommes sont importantes, on a besoin d'un pré-paiement et, de toute façon, les fournisseurs et autres sources ne libèrent aucune quantité sans le paiement. Les prix s'envolent. Ça devient déraisonnable."

Difficile voire impossible de produire de tels masques en Belgique

C'est donc un bras de fer commercial qui s'engage, d'un côté l'entreprise qui veut faire une belle affaire et, de l'autre côté, l'Etat belge, avec son appareil et sa lourdeur de procédure.

La Ministre Maggie de Block a par ailleurs déclaré qu'elle pourrait éventuellement relancer une production belge. Ministre de la Santé contredite quelques minutes plus tard par le porte-parole de Centexbel, le centre scientifique et technique pour l'industrie textile du pays. Il affirme qu'aucune société belge n'est capable de mettre un tel produit sur le marché.

Rappelons cependant que les masques faciaux ne sont utiles que pour les personnes directement impactées ou porteuses du virus.

Coronavirus : pénurie de masques et les hôpitaux victimes de vols

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous