RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 8/9

Un super sunday décevant avec Anderlecht en victime consentante et un sporting de Charleroi fatigué

Charleroi futur champion de Belgique ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Eby, porte son regard sport ce lundi matin dans le 8/9 sur le super dimanche en football. Deux grosses affiches hier qui l'ont un peu déçu. D'un côté Bruges -Anderlecht et de l'autre Charleroi-Standard.

Retrouvez le regard sport avec Eby Brouzalkis notre journaliste sportif maison tous les lundis dans le 8/9.

Le Club de Bruges a battu Anderlecht facilement 3-0

Un super sunday décevant avec Anderlecht en victime consentante et un sporting de Charleroi fatigué

"On ne peut rien reprocher aux Brugeois en ce qui concerne le spectacle proposé, on est déçu car en face il n’y avait quasi personne. Anderlecht est arrivé en victime consentante. Et dans les duels, on avait l’impression d’assister à un match qui opposait des hommes d’un côté et des juniors de l’autre" commente notre journaliste sportif Eby.

Bruges s’est baladé et le Sporting est solidement retombé ds ses travers. Le premier but encaissé est un modèle du genre. Le type d’erreur qui se sont déjà produites au moins 10 fois depuis que Verkauteren est revenu à Anderlecht. Sa volonté de produire du beau jeu de l’arrière se retourne très souvent contre lui. Quand il était sur le terrain avec Sandler à ses côtés , il y avait la qualité pour produire ce type de jeu. Maintenant avec les défenseurs actuels c’est impossible. Après tout n’est pas que de la faute de Verkauteren. Sur le terrain les joueurs doivent sentir les coups. Et parfois désobéir et envoyer un gros ballon loin devant. Bruges l’a fait 2 ou 3 fois et s’est montré efficace.

On s’interroge sur l’avenir : "pas de Bruges qui est radieux et qui va encore s’enrichir avec la ligue des champions et progresser. Mais l’avenir d’Anderlecht qui vient qui plus est de vendre sa pépite Jérémy Doku pour 25 millions d’euros à Rennes pour rééquilibrer le budget." D’un côté on dit miser sur les jeunes et de l’autre on vend les meilleurs. Cela manque au minimum de clarté. Et le top 4 qui donne accès à l’Europe apparaît comme une utopie désormais côté mauve.

Victoire sans discussion du Standard 1-2.

Un super sunday décevant avec Anderlecht en victime consentante et un sporting de Charleroi fatigué

Selon notre journaliste sportif, les Zèbres ont joué 3 matches en une semaine avec un effectif qui ne tourne pas beaucoup. "Le coach n’a pas les moyens de faire tourner davantage. Voila pourquoi les 120 minutes jouées jeudi ont moins pesé  côté rouge. L’entraîneur a fait souffler des gars comme Carcela par exemple et son noyau lui a permis, en misant sur des jeunes brillants (Balikwisha, Rasquin) de s’imposer. En fait quand on y réfléchit, on l’impression que le projet qu’Anderlecht veut mettre en place (s’appuyer sur des jeunes, jouer au ballon ) c’est finalement le Standard qui parvient à le mettre en place."

Même si le match n’a valu que pour ses 11 dernières minutes, on a pu en tirer des enseignements clairs.

Julian Alaphilippe hier a solidement raté son final à Liège Bastogne Liège

Julian Alaphilippe hier a solidement raté son final à Liège Bastogne Liège

Mais il a d’abord commis un écart dangereux dans son sprint commente Eby Brouzakis. Et puis il a levé les bras trop tôt pour finalement se faire dépasser sur le fil. Notre journaliste ajoute : "cela a a fait sourire sur les réseaux sociaux les Belges qui ont toujours le seum depuis la défaite en championnat du monde contre la France. Moi je préfère noter qu’il a été super classe à l’interview à l’issue de la course. Il a reconnu ses erreurs et a présenté ses excuses au coureur qu’il a mis en danger ds son sprint. Bravo."

Articles recommandés pour vous