RTBFPasser au contenu
Rechercher

C'est vous qui le dites

Un viol a été raconté en direct à la TV, ça fait vraiment rire quelqu’un ?

29 avr. 2022 à 09:23Temps de lecture1 min
Par C'est vous qui le dites

Un viol a été raconté en direct à la TV, tout le plateau et le public a rigolé. Dans un talk-show aux Pays-Bas, un ancien joueur de foot et consultant a raconté des faits qui se sont déroulés dans les années 70 lors d’une sortie avec un coéquipier. Dans la foulée, les autres personnes sur le plateau font des blagues. La séquence a choqué aux Pays-Bas, le lendemain, le même homme était à nouveau invité pour revenir sur ses propos, il a refusé de présenter des excuses, ajoutant qu’il ne connaissait même plus le nom de la jeune femme. Si le diffuseur n’a pas encore réagi, la justice néerlandaise a de son côté ouvert une enquête.

Ça fait vraiment rire quelqu’un ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Pays-Bas: un journaliste avoue un viol pendant une émission TV

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"On ne rigole pas d’un viol"

Daniel, un auditeur de Hasselt, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "J’estime que la justice néerlandaise doit sévir. Il ne devrait pas y avoir de prescription pour le viol. Et il faut aussi condamner les personnes qui rigolent. On ne rigole pas d’un viol. Et si ça avait été un proche qui avait subi cela ? C’est juste dégoûtant. Je n’ai pas de mot face à cette histoire."

gaiamoments – Getty Images

"C’est juste immonde"

Le débat se termine avec le témoignage de René à Ferrières : "Ça ne me fait pas rire du tout. J’ai subi des viols pendant plusieurs années et je trouve cette histoire vraiment répugnante. J’ai la rage au ventre quand j’entends ce genre de propos. Il ose s’en vanter maintenant car il sait qu’il y a prescription. C’est juste immonde. Même si cette femme était inconsciente, elle le vit toujours ce viol, elle le vivra jusqu’à la fin de ses jours. On doit bannir la prescription sur les viols. Les victimes, elles, sont condamnées à vie."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

La solidarité, c’est fini après deux mois ?

C'est vous qui le dites

Faut-il garder le masque dans les transports en commun ?

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous