Monde

Une capsule temporelle ouverte après 134 ans en Virginie révèle ses secrets

USA : Une capsule temporelle ouverte après 134 ans en Virginie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

23 déc. 2021 à 14:48Temps de lecture3 min
Par Ghizlane Kounda

L’opération est délicate, autant qu’elle éveille l’excitation de la découverte. Munie de gants et de divers outils, Chelsea Blake, spécialiste de la conservation au ministère des Ressources historiques de Virginie, tente minutieusement d’ouvrir la capsule temporelle, écrin en plomb corrodé, vieux de 134 ans, de la taille d’une boîte de chaussures.

Avec l’aide de ses collègues, il lui a fallu plusieurs jours avant d’y parvenir et d’en dévoiler le contenu : deux livres flétris, une enveloppe en tissu avec une photographie et une pièce de monnaie à l'origine inconnue, seul élément à avoir échappé aux dégâts causés par l'eau.

L’événement étant considéré comme historique, c’est le gouverneur de Virginie Ralph Northam qui a cérémonieusement soulevé le couvercle, devant une armée de journalistes, avant de le rendre délicatement aux conservateurs.

Cette capsule temporelle reposait depuis 134 ans dans le socle d'une imposante statue équestre de Robert E. Lee, chef de l'armée confédérée pendant la guerre de Sécession (1861-1865). Le monument avait été érigé à Richmond, en 1890, l'ex-capitale des sécessionnistes située en Virginie. Vu comme un symbole du passé esclavagiste du pays par de nombreux Américains, il a été déboulonné en septembre dernier.

Une fois la statue démontée, des experts avaient entamé dans son socle la recherche d'une mystérieuse capsule temporelle placée en 1887. Après plusieurs jours de quête infructueuse, le travail avait été abandonné. Mais la boîte a finalement été découverte la semaine dernière, et amenée aux autorités de Richmond pour qu'elle soit ouverte.

La statue de l'ancien général confédéré Robert E. Lee est retirée de Monument Avenue à Richmond, en Virginie, le 8 septembre 2021.
La statue de l'ancien général confédéré Robert E. Lee est retirée de Monument Avenue à Richmond, en Virginie, le 8 septembre 2021. © AFP or licensors

Objet de tous les fantasmes

La capsule était l'objet de tous les fantasmes. Selon un article publié en 1887 dans le quotidien The Richmond Dispatch, la boite devait contenir des reliques de la guerre de Sécession, comme des boutons ou des balles, de la monnaie confédérée, une bible, ou encore une photo montrant le président Abraham Lincoln dans son cercueil, un cliché présenté comme une bombe historique, susceptible d'affoler le marché des collectionneurs.  

Finalement, la boite contenait d’autres ‘trésors’. L’un des ouvrages est un guide pour les astronomes et les navigateurs datant de 1875. L’autre semble avoir été publié en 1889, soit deux ans après l'enterrement supposé de la capsule, laissant penser qu'un autre réceptacle de ce type pourrait se trouver sous le socle.

Selon les experts, l’enveloppe en tissu contiendrait un morceau de papier ainsi qu’une photo. Il n’y a pas de certitude, car la manipulation est délicate, tant ces objets ont été mouillés par l'humidité qui s’est accumulée avec le temps, à l'intérieur de la boîte.

Les experts ont donc dû travailler avec soin pour les retirer et s'assurer qu'ils restent préservés, "Étant donné que les artefacts sont humides, ils seront mis au congélateur pour éviter toute nouvelle détérioration", a expliqué l’un d’entre eux, sans qu’on sache combien de temps prendra ce processus de préservation.

C’est le gouverneur de Virginie Ralph Northam qui a cérémonieusement soulevé le couvercle, devant une armée de journalistes, avant de le rendre délicatement aux conservateurs.
C’est le gouverneur de Virginie Ralph Northam qui a cérémonieusement soulevé le couvercle, devant une armée de journalistes, avant de le rendre délicatement aux conservateurs. © Tous droits réservés

Témoignages d’une époque

Qui n’a pas enterré dans son jardin une boite pleine de reliques, en espérant que quelqu’un viendrait un jour la sortir de l’oubli ? Beaucoup d’enfants s’y sont adonné à cette activité.

Les capsules temporelles sont des contenants remplis à dessein d'objets témoignant de l'époque à laquelle ils ont été créés, et destinés à être ouverts quelques années plus tard. Les reliques peuvent alors apporter un nouvel éclairage sur le passé en mettant en évidence certains aspects qui auraient pu autrement tomber dans l'oubli.

L’une des capsules temporelles les plus folles que l’homme a créé, reste les messages de l'humanité gravés sur les disques que la Nasa a embarqués en 1977 à bord des sondes Voyager 1 et 2, aux confins de notre système solaire. Des informations - enregistrements musicaux, images et sons du monde naturel, ainsi qu’un message de bienvenue enregistré intitulé “Bonjour des enfants de la planète Terre” - destinées à être lues par d'éventuelles formes de vie extraterrestres.

Munie de gants et de divers outils, Chelsea Blake, spécialiste de la conservation au ministère des Ressources historiques de Virginie, tente minutieusement d’ouvrir la capsule temporelle, vieil écrin de 134 ans.
Munie de gants et de divers outils, Chelsea Blake, spécialiste de la conservation au ministère des Ressources historiques de Virginie, tente minutieusement d’ouvrir la capsule temporelle, vieil écrin de 134 ans. © Tous droits réservés

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous