Une compagnie de taxi française suspend une partie de ses Tesla après un accident grave

Electric Car Maker Tesla Reports Record Quarterly Earnings

© 2021 Getty Images

14 déc. 2021 à 18:15Temps de lecture2 min
Par Belga

Après un accident spectaculaire samedi en plein Paris d'un taxi électrique Tesla qui n'était pas en service, la compagnie G7 a mis à l'arrêt mardi les quelques voitures du même modèle dans sa flotte, une précaution prise bien qu'on ignore les raisons de l'accident, le constructeur rejetant toute défaillance.

La Model 3 de Tesla est son best-seller, et l'une des voitures électriques les plus vendues en Europe. Ce n'est pas un véhicule autonome. La seule fonction possible aujourd'hui est une assistance à la conduite sur autoroute, qui permet par exemple de changer de voie en activant le clignotant. Mais le conducteur doit garder ses mains sur le volant et ses yeux sur la route.


►►► À lire aussi : Tesla rappelle 7600 voitures pour remplacer l’airbag du conducteur


Samedi soir, le conducteur au volant de la Tesla a perdu le contrôle de son véhicule dans le 13e arrondissement de Paris, provoquant sept urgences absolues et trois relatives selon une source policière. 

Le taxi a percuté deux piétons, puis un conteneur à verre qui, sous le choc causé par la vitesse, a été projeté en l'air et a explosé au sol. Le taxi a ensuite percuté un feu de signalisation, lui aussi projeté en l'air. Puis, le véhicule a terminé sa course dans une camionnette en circulation au milieu du carrefour, selon le récit de la source policière.

Une enquête a été ouverte pour déterminer l'origine de l'accident.

"G7 a appris avec stupeur le terrible accident survenu samedi soir à Paris qui a concerné un chauffeur de taxi. Celui-ci, en déplacement privé avec sa famille, n'était pas en activité au moment des faits", a indiqué le groupe auprès de l'AFP.

En attendant, G7 a décidé de mettre à l'arrêt les 37 Model 3 de sa flotte. La compagnie fait aussi rouler 50 Model S, un véhicule plus luxueux, qui n'est pas mis à l'arrêt, bien que G7 ait initialement annoncé avoir suspendu l'ensemble de ses véhicules Tesla.

Tesla, qui a accès à certaines données techniques, a assuré qu'il n'y avait "pas eu de défaillance technique" de sa voiture. Le constructeur ne fait "pas de commentaire" à ce stade sur la décision de G7.

Un porte-parole du constructeur automobile américain a aussi dit mardi à l'AFP que la société restait "à la disposition des autorités" pour leur transmettre les données dont elle peut disposer à distance sur le véhicule concerné, sans donner plus de détails.

 

Sur le même sujet

Accident de Tesla: le conducteur mis en examen pour homicide involontaire

Tesla rappelle 7600 voitures pour remplacer l’airbag du conducteur

Economie

Articles recommandés pour vous