RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Une crise alimentaire à cause de la guerre en Ukraine ? USA, UE, Australie et Canada promettent "de la nourriture pour tout le monde"

Chargement d’un camion en blé, le 24 mars 2022 à Izmail, en Ukraine

Des grandes puissances agricoles, dont l’Union européenne, les États-Unis, le Canada et l’Australie, se sont engagées vendredi à assurer la sécurité alimentaire du monde en dépit des chocs provoqués par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

"Nous nous engageons à travailler ensemble pour assurer qu’il y ait de la nourriture en quantité suffisante pour tout le monde, y compris les plus pauvres, les plus vulnérables et les personnes déplacées", écrivent ces 51 membres de l’Organisation mondiale du commerce dans un communiqué conjoint.

Ils promettent aussi de garder les marchés agricoles et alimentaires "ouverts, prévisibles et transparents en n’imposant pas de mesures commerciales restrictives injustifiées" sur les produits agroalimentaires ou les produits clés pour la production agricole.

Les membres signataires soulignent aussi que les mesures d’urgence prises pour faire face à la situation doivent provoquer le moins de distorsions possibles, être temporaires, ciblées et proportionnelles.

Ils réclament encore que les produits achetés par le Programme alimentaire mondial -en première ligne pour tenter de compenser les pertes encourues sur le marché agricole mondial de la gigantesque production ukrainienne de grains ou d’huile- soient exempts de toute restriction ou interdiction d’exportation.

La Russie et l’Ukraine sont deux exportateurs majeurs de blé, maïs, colza et huile de tournesol. La Russie est en outre le premier fournisseur mondial d’engrais et de gaz.

L’offensive russe en Ukraine le 24 février et les sanctions économiques qui ont plu sur Moscou ont interrompu les livraisons de blé et autres denrées alimentaires provenant des deux pays, faisant s’envoler les prix des denrées alimentaires ainsi que ceux des carburants, en particulier dans les pays émergents.

Sur le même sujet

Australie : en pleine crise énergétique, l’île-continent menacée par les coupures de courant

Monde

Famine et guerre en Ukraine : la spéculation est "l’explication essentielle" de la hausse des prix, selon Olivier De Schutter

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous