RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Economie

Une délégation belge a rencontré à New York les organisateurs de la Coupe du monde 2026 : quels débouchés ?

Le marché matinal

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Une délégation belge a rencontré les organisateurs de la Coupe du monde 2026.

C’était à New York, il y a quelques jours, dans un tout beau, tout neuf gratte-ciel new-yorkais. Quinze entreprises belges ont effectivement rencontré un représentant du comité organisateur de cette Coupe du monde. Ça s’est passé dans le cadre de la mission économique belge aux États-Unis. Il y avait aussi sur place, pendant cette rencontre, la princesse Astrid, et plusieurs ministres pour donner un petit peu de poids à cette délégation belge.

Il y en avait par exemple une spécialisée dans le gazon, qui développe une pelouse hybride entre gazons synthétiques et naturels. Avec l’avantage des deux systèmes.

Il y avait un producteur de gros spectacles son et lumière, par exemple pour la cérémonie d’ouverture ou de clôture, pourquoi pas ?

Il y avait une entreprise spécialisée dans les capteurs, qu’on peut par exemple placer dans les stades et qui prennent toute une série de mesures de fréquentation, de mesures de bruit qui sont très précieuses pour les autorités, pour les organisateurs.

Et puis surtout, il y avait plusieurs entreprises et des start up spécialisées dans la diffusion télévisée, la gestion du flux d’images, la gestion du signal des serveurs qui gèrent ce signal, gestion de streaming et notamment le chef de file de ce secteur en Belgique, EVS. Cette entreprise bien connue de Liège, qui est historiquement spécialisée dans le ralenti sportif à la télévision, mais qui s’est diversifiée et qui est devenue leader mondial de ce secteur.

Articles recommandés pour vous