Une embellie pour les métiers de contacts lors du comité de concertation ce vendredi ? Les experts disent non

Une embellie pour les métiers de contacts lors du comité de concertation ce vendredi ? Les experts disent non

© Carlos Magno on Unsplash

18 déc. 2020 à 06:50 - mise à jour 18 déc. 2020 à 06:50Temps de lecture1 min
Par Belga

Il ne faut pas rouvrir les métiers de contact (coiffeurs, instituts de beauté, etc.), le port du masque devrait devenir obligatoire sur le lieu de travail et il serait bon d'uniformiser le couvre-feu à l'échelle du pays, en le faisant débuter partout à 22h. Voici trois des principales recommandations se trouvant dans le rapport du groupe d'experts encadrant la gestion de la crise qui sera déposé sur la table du Comité de concertation vendredi et qu'a pu consulter L'Echo.

Les chiffres de l'épidémie repartant dans le mauvais sens en Belgique tout comme les perspectives pour les deux semaines à venir, les experts préconisent d'élaborer un "scénario d'escalade" si la situation se détériore encore dans les prochains jours. Ils suggèrent une ossature: prolongation des vacances de Noël et fermeture des commerces.


►►► À lire aussiCovid-19 : un plan de crise plus strict, avec fermeture des écoles et des commerces, si la situation sanitaire se dégrade


Si on n'en est pas encore là, certains ajustements immédiats sont nécessaires : pas de réouverture des métiers de contact, uniformisation du couvre-feu à l'échelle du pays, port du masque obligatoire sur le lieu de travail et davantage de contrôles du respect des règles.

Un double test

Le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon, suggère de recommencer à tester deux fois (une première en début de quarantaine et une seconde après sept jours), puisque la Belgique sous-utilise sa capacité en la matière. Il prône un meilleur suivi des personnes en quarantaine. Quitte à mettre des hôtels à disposition des personnes ne pouvant s'isoler à domicile.


►►► À lire aussiUn seul expert "santé mentale" parmi ceux qui conseillent le gouvernement face à la crise : un neurologue s'interroge

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous