Journal du classique

Une étude "coronavirus" pour piano et lingettes désinfectantes, une composition devenue virale

© © Tous droits réservés

La pandémie de coronavirus et le confinement qui en a découlé ont stimulé la créativité et l’imagination d’un bon nombre de compositeurs et musiciens. A l’instar de Nicholas Papadimitriou qui a composé une fugue à quatre voix dont le thème est basé sur la transcription en notes du mot "Covid-19", le pianiste Jeff DePaoli, qui a un sens de l’humour et de l’autodérision assez développés, a composé une étude "Coronavirus" pour piano et lingettes désinfectantes.

Ce qui ne devait être qu’une simple blague est devenue un véritable buzz. En mars dernier, une grande partie de la population mondiale est contrainte de se confiner, afin d’endiguer la propagation du virus Covid-19. Alors qu’il est cloîtré chez lui, le pianiste Jeff DePaoli décide, pour passer le temps, de composer une partition directement inspirée de la crise sanitaire. Alors que les consignes sanitaires enjoignent les citoyens à respecter les gestes barrières, à se désinfecter les mains, le pianiste, originaire du Nevada, imagine une étude pour piano et lingette désinfectante, un mode d’emploi musical pour bien désinfecter son instrument composé pour "tous les professeurs de piano du monde".

En mars, Jeff DePaoli partage cette partition sur ses réseaux sociaux, loin de se douter que quelques jours plus tard, cette "étude coronavirus" deviendrait virale et serait reprise par de nombreux musiciens. Il faut dire que le pianiste n’a pas lésiné sur les détails de sa composition, poussant son sens de l’humour à indiquer certaines intentions de jeu, l’étude devant d’abord être jouée "col purello" (en référence au désinfectant américain Purell), ensuite "Cloroxissimo" (en référence à un autre produit désinfectant) et enfin, si la partition est parfaitement exécutée, le pianiste pourra alors terminer sa performance "senza infezione".

"J’ai vu un tas de vidéos fleurir autour de cette pièce idiote que j’ai composée. J’ai pensé que je devrais faire ma propre performance", écrit-il sur Facebook pour accompagner la vidéo de sa performance. "Je n’arrive pas à croire combien de personnes ont partagé la partition. Quelqu’un l’a même programmé en récital !"

Loading...

Fort du succès de sa partition, Jeff DePaoli a décidé de la mettre en vente sur le site MusicNotes, reversant la totalité des bénéfices de cette vente à l’association Musiciens sans frontières.

L’épidémie de coronavirus a inspiré de nombreux artistes

Jeff DePaoli n’est pas le seul à s’être inspiré de la crise sanitaire pour nous offrir des moments d’humour musical sous forme de conseils sanitaires.

Un orchestre japonais spécialisé dans la musique de jeux vidéo a, par exemple, décidé d’aider la population dans l’exécution d’un geste qui est devenu automatique : se laver les mains. L’artiste iranien Danial Kheirkhah a lui aussi proposé une vidéo pleine d’humour autour de ce geste quotidien et si important. Au rythme de la danse Hongroise de Brahms, il se lave les mains : tout commence bien, dans le calme et puis, tout s’emballe.

Loading...

Sur le même sujet

Six millions de Britanniques comptent s’initier à la musique classique dans les prochains mois, selon une récente étude

Journal du classique

Rowan Atkinson, alias Mr Bean, en mode allegretto giocoso

Journal du classique

Articles recommandés pour vous