Environnement

Une étudiante crée des briques à partir de déchets textiles : excellents isolants thermiques et acoustiques

Loading...
29 sept. 2021 à 08:02Temps de lecture2 min
Par RTBF Tendance

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ! Si le plastique est souvent pointé du doigt au sein de nombreuses campagnes de sensibilisation pour la préservation de l’environnement, les déchets textiles font de plus en plus l’objet de l’attention des fabricants, des consommateurs et du marketing. Le recyclage des vêtements est cependant plus difficile et complexe que celui du plastique ou du verre en raison de la composition hétéroclite des tissus.

Les vêtements qui ne sont pas remis dans le circuit économique en étant proposés en seconde main ou les textiles qui sont au bout de leur vie deviennent eux aussi des déchets polluants importants. Face à ce constat affligeant, Clarisse Merlet, une étudiante en architecture a proposé une action concrète, utile et innovante.

Des briques écologiques, isolantes et décoratives créées à partir de chutes de textiles : c’est le geste éco-responsable initié par cette jeune femme parisienne inspirante.

©FabBrick : une entreprise green et innovante

Loading...

C’est sur les bancs de l’école que cette jeune étudiante a eu cette idée originale et concrète de réutiliser de façon utile et durable des textiles nuisibles à l’environnement, comme le relate le site curioctopus. La jeune créatrice a décidé de créer des "bricks par millier", comme elle l’évoque sur sa page facebook. Ces briques uniques se déclinent en isolant thermique, en objets décoratifs ou en mobilier et se déclinent en un nombre infini de couleurs obtenues en mélangeant simplement les vêtements recyclés.

Une fabrication artisanale

C’est à partir de vêtements broyés et réduits en fines lamelles, achetés auprès de fournisseurs, que Clarisse confectionne fièrement ses briques. Ces déchets de fibres textiles sont mélangés avec une colle écologique avant d’être compressés mécaniquement dans des moules et puis séchés. Si ces briques écologiques offrent une parfaite isolation thermique et acoustique, elles ne peuvent toutefois pas à ce stade être utilisées dans le domaine de la construction. Ce n’est cependant qu’une question de temps puisque la jeune architecte en devenir étudie de près cette perspective, comme on l'apprend dans l'article de PermisdeBouger.

Le succès est au rendez-vous

Loading...

Visiblement, sa petite entreprise FabBrick ne connaît pas la crise ! Depuis le lancement de sa start-up, en 2018, la jeune femme déclare avoir recyclé près de 12 tonnes de déchets textiles et produit plus de 40.000 briques. C’est en 2019 que la technologie a été brevetée, ce qui a donné le véritable coup d’envoi à ce projet auprès du public.

Les demandes foisonnent de toutes parts et le carnet de commandes dépasse même les sollicitations françaises. Les galeries Lafayette comptent parmi les clients de cette jeune start-up et ont fait l’acquisition de briques pour embellir ses magasins avec des structures et des présentoirs originaux.

Les créations de toutes les couleurs s’affichent aussi sur les murs, en parois isolantes, en cadres décoratifs ou prennent une nouvelle vie sous forme de tabourets design, de tables… Toutes les fantaisies sont permises et de surcroît, éco-responsables.

Si la jeune femme s’est déjà vue récompensée pour son initiative, elle fut notamment lauréate du Prix Gabriel qui soutient la jeunesse et l’innovation positive.

Une démarche concrète, créative et éco-responsable qui est une magnifique source d’inspiration promise à un bel avenir.

FabBrik : l’initiative éco-responsable de la jeune étudiante, Clarisse

Loading...

Sur le même sujet

Urban Therapy : le magasin green des marolles qui veut faire les choses autrement

Environnement

Le Métisse : comment recycler vos vieux jeans en isolant thermique

Environnement

Articles recommandés pour vous