RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Une fraude de 400.000 kilomètres pour une Renault Kangoo d’occasion: Car-Pass publie son rapport annuel

05 mai 2022 à 16:05Temps de lecture2 min
Par Estelle De Houck avec Agences

Comme chaque année, Car-pass – l’ASBL responsable des documents officiels mentionnant l’historique kilométrique des véhicules – publie son rapport annuel. En 2021, 1578 cas de fraude au compteur kilométrique lors de la vente d’un véhicule d’occasion ont été recensés. Une baisse par rapport à 2020.

Parmi ces 1578 cas de fraudes kilométriques, 906 concernaient des ventes intérieures – soit 0,13% du total. A l’inverse, 672 concernaient une importation de véhicules à destination de la Belgique (1,2% du total des véhicules).

A noter qu’en moyenne, les relevés kilométriques frauduleux des véhicules belges sont "inférieurs de 52.000 kilomètres au kilométrage réel." Du côté des véhicules étrangers, par contre, la fraude grimpe à 75.000 kilomètres.

Le risque de fraude est donc près de 10 fois plus élevé lorsque le véhicule vient de l’étranger

Non seulement "le risque de fraude est donc près de 10 fois plus élevé lorsque le véhicule vient de l’étranger, bien que ces voitures soient généralement nettement plus jeunes", mais "le nombre de kilomètres qui disparaissent du compteur est 50% plus élevé", peut-on lire dans le rapport.

Pour l’ASBL, il est donc impératif d’analyser soigneusement le Car-pass lors de l’achat d’un véhicule importé.

Le classement

Dans le palmarès des dix plus grands cas de fraude, c’est une Renault Kangoo qui arrive en tête. Cette voiture de 2012, non importée, témoigne d’une diminution de près d’un demi-million de kilomètres (486.240 kilomètres). Juste derrière elle, une Mercedes C 180 CDI importée, présentant 427.673 kilomètres de différence par rapport à son kilométrage réel.

A noter que les Mercedes restent nombreuses dans ce classement, raflant six places sur dix.

Vladislav Bondar

Une année exceptionnelle

Entre pénurie de semi-conducteurs et l’hésitation des clients entre les voitures hybrides ou électriques, l’année 2021 n’a pas épargné le secteur automobile. Résultat, les immatriculations de voitures neuves ont fortement diminué, provoquant une pénurie sur le marché de l’occasion.

Ce faisant, l’année 2021 représente une année record pour Car-Pass, avec 839.890 documents CarPass délivrés. Une première en 15 ans d’existence.

Pas moins de 14,0% de tous les documents Car-Pass ont été délivrés lors d’un contrôle à l’importation

A noter que le nombre de voitures importées a lui aussi augmenté : "pas moins de 14,0% de tous les documents Car-Pass ont été délivrés lors d’un contrôle à l’importation. En 2015, ce chiffre n’était que de 6,6%. Les importations ont plus que doublé en quelques années."

Pour 48,5% d’entre eux, les relevés kilométriques étrangers figuraient sur le Car-Pass, ce qui représente le double par rapport à l’année dernière. "Deux ans après l’introduction de l’obligation légale, la communication de ces données avec la plupart des marques est au point", note Car-Pass.

Quid des véhicules connectés ?

En revanche, les constructeurs automobiles tardent à communiquer les données de leurs véhicules connectés, malgré la législation qui le leur impose, regrette l’ASBL.

"Force est de constater que plusieurs marques ne nous donnent pas encore accès aux kilométrages de leurs véhicules connectés. Les discussions sont difficiles et malgré la base juridique, certains fabricants se cachent derrière la protection de la vie privée ou d’autres arguments juridiques et financiers pour ne pas devoir fournir ces données. Nous invitons les marques concernées à se conformer rapidement à la législation, car le délai est expiré depuis deux ans", conclut Michel Peelman, administrateur délégué de l’ASBL Car-Pass.

Vladislav Bondar

Sur le même sujet

La pénurie de puces électroniques pèsent sur les nouvelles immatriculations en Belgique

Economie

Immatriculation en 2021 : les voitures diesel en recul, au profit des hybrides

Economie

Articles recommandés pour vous