Economie

Une indexation des salaires par palier "discutable" pour réduire l’écart de richesse entre les bas et hauts revenus

Arnaud Zacharie : "Il faut créer une indexation des salaires par palier"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Belgique et le Luxembourg sont les seuls pays à appliquer un mécanisme d’indexation automatique des salaires. Le mécanisme aide chaque année des centaines de milliers de Belges et pourtant, il n’est pas toujours perçu comme étant le plus juste. En effet, chaque salaire bénéficie de la même indexation et pour certains, cela représente une belle somme d’argent dont ils n’ont pas nécessairement besoin. C’est en tout cas ce que pensent certains membres du public de "QR le débat" ainsi que les invités présents sur le plateau ce mercredi 28 septembre.

Alors l’indexation des salaires est-elle une injustice fiscale ? Faut-il la supprimer pour certains ou la réformer ?

Sofie Merckx sur l'indexation des salaires par palier

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"L’indexation des salaires n’est pas de la fiscalité", estime le secrétaire général du CNCD Arnaud Zacharie. "Les salaires augmentent avec l’inflation, c’est un principe qui me semble positif. Maintenant, c’est clair que 2% de 1000 € ne valent pas 2% de 10.000 €. Mais plutôt que de remettre en question l’indexation des salaires qui est un pare-chocs efficace et rare, on peut utiliser la fiscalité pour avoir une progressivité plus élevée sur les revenus importants et donc créer une indexation par palier", proposent Arnaud Zacharie, la cheffe de groupe PTB à la Chambre, Sofie Merckx et le secrétaire d’Etat pour la Relance et les Investissements stratégiques, Thomas Dermine (PS). "Cela permettrait de réduire l’écart de richesse entre les plus riches et les plus pauvres."

Benoît Piedboeuf et Thomas Dermine d'accord avec l'indexation des salaires par palier

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Ce qu’il faudrait faire", ajoute le chef de groupe MR à la Chambre, Benoît Piedboeuf, en affirmant être d’accord avec l’idée de l’indexation par palier. "C’est détaxer l’indexation et enlever des cotisations sociales sur l’indexation parce que ça pénalise les entreprises. Il faut donc maintenant l’indexation pour que le travailleur ait le net pour lui mais il faut aussi aider les entreprises à supporter le choc."

"Les indépendants ne sont par contre pas indexés", rappelle le président de l’UCM Pierre-Frédéric Nyst. "Et pour les employeurs, l’indexation des salaires est un trésor quand tout fonctionne, c’est-à-dire quand l’inflation tourne autour des 2%. Mais quand tout déconne comme aujourd’hui, c’est impayable. Quand on a augmentation comme celle que l’on aura début janvier, on aura l’équivalent de 1 ou 2 temps pleins supplémentaires dans nos PME sans avoir les personnes. C’est une catastrophe", affirme-t-il. "Je suis d’accord avec l’indexation des salaires par palier. Chez UCM, nous avons d’ailleurs proposé de n’indexer que ceux qui gagnent moins de 4000 €. Nous souhaitons avoir une indexation nette, sans cotisations sociales. C’est un coup de canif temporaire, mais c’est une question de survie de nos employeurs."

Pierre-Frédéric Nyst : "Il faut indexer les travailleurs tout en aidant les entreprises"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous