Belgique

Une interview de la coprésidente d’Ecolo dans un manuel scolaire : la ministre Désir (PS) ouvre une enquête

© Belga – RTBF

01 sept. 2022 à 10:28 - mise à jour 01 sept. 2022 à 20:01Temps de lecture3 min
Par Jean-François Noulet, avec M. Sirlereau et Belga

L’information a été révélée ce matin par la chaîne LN24. Dans le manuel scolaire Tangram 2, un ouvrage de français édité par Plantyn et destiné aux élèves de deuxième secondaire, figurent deux pages consacrées à la coprésidente d’Ecolo, Rajae Maouane. Il s’agit d’une interview de Rajae Maouane qui sert de base à un exercice de compréhension à la lecture. Suite à cette publication, la ministre de l’Education, Caroline Désir (PS), a demandé l’ouverture d’une enquête pour statuer sur légalité de la présence de l’élue Ecolo dans ce manuel scolaire.

Si cette enquête met en évidence que la législation n’est pas respectée, une procédure de retrait de l’agrément du manuel sera entamée

"Sur base des informations dont nous disposons à ce stade, la situation mérite clairement une enquête approfondie", communique la ministre. L’administration a été chargée "d’analyser le manuel scolaire afin de vérifier sa comptabilité avec la charte à laquelle sont soumis les éditeurs ainsi qu’avec les principes de la loi sur le pacte scolaire, qui interdit toute propagande politique à l’école", poursuit le communiqué. "Si cette enquête met en évidence que la législation n’est pas respectée, une procédure de retrait de l’agrément du manuel sera entamée", est-il précisé.

La maison d’édition s’excuse et reconnaît l’erreur

En fin d’après-midi, les éditions Plantyn ont réagi à cette polémique. "La diffusion d’une interview d’une personnalité politique dans l’un de nos manuels scolaires constitue une véritable erreur humaine que nous regrettons et dont nous entendons pleinement assumer la responsabilité", a communiqué l’éditeur.

L’éditeur explique que cette interview de Rajae Maouane s’intègre dans un vaste et ambitieux processus pédagogique développé tout au long du manuel. "Nous estimions pertinent d’évoquer le parcours de cette femme issue de la diversité et comptant aujourd’hui parmi les principales personnalités politiques du pays", communique la maison d’édition Plantyn. "Si l’intention didactique est louable et ne revêt en aucun cas une volonté de propagande politique, elle contrevient directement aux règles clairement définies en matière de contenus politiques dans les écoles", reconnaît l’éditeur.

L’éditeur Plantyn évoque "un manque de vigilance évident de la part des équipes éditoriales en charge du projet" et veillera à éviter qu’une telle erreur se reproduise à l’avenir.

En attendant, Plantyn invite les écoles qui utilisent ce manuel à ne pas traiter ce chapitre litigieux du manuel scolaire. Une nouvelle version de l’ouvrage sera réalisée prochainement avec une autre interview que celle d’une personnalité politique.

Vives critiques du côté du MR

Sur Twitter, le ministre-président de la FWB, Pierre-Yves Jeholet (MR), a égratigné tant l’éditeur que la co-présidente d’Ecolo.

"Un éditeur qui diffuse de la propagande politique dans les manuels scolaires n’a pas sa place dans les écoles. Et avoir accepté cette interview est au mieux une maladresse, au pire une faute", a jugé le Hervien.

Au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Cheffe de groupe MR, Diane Nikolic a estimé, dans un communiqué, que "de la part de Mme Maouane, la faute est doublement grave, car elle a donné cette interview en toute connaissance de cause et a joué avec le feu en violant le pacte scolaire"Le groupe MR a demandé le retrait immédiat de ce manuel et que, outre l’enquête demandée par la ministre Désir, "tout soit immédiatement gelé, car ces manuels ne peuvent être distribués aux élèves en l’état". Le MR demande aussi "que la Ministre gère le retrait de ce manuel directement avec les écoles qui avaient fait ce choix", que "ce retrait se fasse aux frais de l’éditeur, car les écoles ne peuvent en être tenues responsables". Le MR souhaite aussi qu’une vérification approfondie de tous les manuels scolaires soit effectuée. "Si aujourd’hui le problème est pointé du doigt car il s’agit d’une propagande politique, combien d’autres inepties peut-on dès lors retrouver dans les manuels scolaires ?", se demande Diane Nikolic.

Réaction de Rajae Maouane

L’enquête ouverte par la ministre Désir vise l’éditeur du manuel. De son côté, Rajae Maouane, coprésidente d’Ecolo a réagi par communiqué. "J’ai reçu une sollicitation pour une interview sur mon parcours, mes centres d’intérêt et mes priorités politiques. J’y ai bien sûr répondu positivement. Je savais que cette demande s’inscrivait dans un projet de rédaction de manuel scolaire, dans lequel il y aurait une séquence intitulée "Sois Belge une fois", explique Rajae Maouane. Par contre, j’ignorais tout des autres personnalités interviewées. Je ne suis bien sûr pas responsable des choix éditoriaux des rédacteurs et éditeurs dont je respecte à 1000% la liberté éditoriale, ajoute-t-elle. Par ailleurs, bien au-delà de la question de mon parti, c’est important pour moi de montrer aux jeunes que la politique peut aussi être le terrain des jeunes, mais aussi des femmes. Créer des inspirations pour renforcer la démocratie est important à mes yeux, pour que la classe politique soit le plus possible représentative de la population", conclut Rajae Maouane.

Loading...

Articles recommandés pour vous