Musiq3

Une jeune prodige improvise une pièce pour piano… à partir de quatre notes !

Watch a prodigy create -- from four notes in a hat

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

12 mars 2018 à 17:55 - mise à jour 12 mars 2018 à 17:55Temps de lecture2 min
Par L'équipe Musiq'3

Du haut de ses 12 ans, Alma Deutscher a déjà l’étoffe d’une grande compositrice et instrumentiste. Un petit Mozart des temps modernes.

Lors d’une interview pour l’émission 60 minutes overtime de la chaîne CBSNews, la jeune virtuose s’est vue "imposé" quatre notes de musique : si, la, mi bémol et sol. En quelques minutes, elle a improvisé une courte sonate pour piano.

Il semble que l’aptitude d’Alma Deutscher à la musique soit innée. À l’âge d’à peine trois ans, elle a réalisé qu’elle aimait la musique quand elle a entendu une berceuse de Richard Strauss. "Mais comment la musique peut-elle être si belle ?" elle a demandé à ses parents.
À l’âge de quatre ans seulement, elle a commencé à composer des mélodies qui lui passaient par la tête. "Et parfois mes parents pensaient que je me souvenais juste de la musique que j’avais déjà entendue, mais j’ai dit non, non, ce sont mes mélodies que j’ai composées."

Une grande précocité et surtout une virtuosité qui poussent bon nombre de critiques à la comparer à Wolfgang Amadeus Mozart. Et cette comparaison avec le compositeur autrichien ne s’arrête pas là. Tout comme ce dernier, Alma Deutscher s’est essayé au genre exigeant de l’opéra. Elle a composé son premier opéra à l’âge de 10 ans, intitulé Cinderella - Mozart écrivit son premier à l’âge de 11 ans.

Dans cet opéra, la jeune anglaise s’inspire du conte traditionnel des Frères Grimm mais l’interprète à sa façon, faisant de la musique le personnage principal de l’opéra.

L’intrigue se déroule dans une compagnie d’opéra dirigée par la belle-mère de Cendrillon, qui l’a héritée du père de celle-ci à sa mort. Cendrillon est une magnifique et prolifique compositrice, mais elle n’est pas acceptée par sa nouvelle famille, surtout de ses demi-sœurs, qui sont de vaines divas en devenir. Le prince, dans la version de Deutscher, est un poète, qui part à la recherche la mélodie perdue pour son poème. Une réinterprétation poétique intéressante du conte maintes fois revisité.

Cet opéra a été créé pour la première fois en décembre 2017 à l’Opéra San José de Californie et a remporté un franc succès.

Le talent et la virtuosité de cette pianiste, violoniste et compositrice n’ont pas fini de nous éblouir.

C’est absolument extraordinaire tout ce que cette jeune fille réussit à faire au violon, au piano et en composition. Une telle sensibilité musicale et une telle expressivité à son âge reflètent un talent exceptionnel.

Anne-Sophie Mutter.

Inscrivez-vous à la newsletter Musiq3

La radio classique de la RTBF vous écrit tous les vendredis. Changez d’airs et soyez informés des événements de la chaîne, concours et CD de la semaine.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous