Champions League - Foot

Une Juventus embarrassante creuse sa fosse face au Maccabi Haifa

Omer Atzili, bourreau de la Juventus

© AFP or licensors

11 oct. 2022 à 18:41 - mise à jour 11 oct. 2022 à 18:41Temps de lecture2 min
Par Giovanni Zidda

La Juventus a probablement touché le fond ce mardi en s’inclinant 2-0 sur la pelouse du Maccabi Haifa lors de la 4e journée de Ligue des Champions. Un résultat qui compromet grandement sa qualification pour les huitièmes de finale.

Déjà larguée en championnat, la Vieille Dame semble également avoir perdu sa crédibilité européenne avec une défaite qui n’est paradoxalement pas surprenante. Les Turinois récoltent en effet ce qu’ils ont semé lors de ce début de saison catastrophique.

Dépourvue de fantaisie, molle, lente, incapable de créer le surnombre que ce soit via des initiatives individuelles ou collectives, la Juventus n’a fait que répliquer – en pire – ce que l’on voit depuis plusieurs mois.

Première frappe cadrée après 45 minutes

Battue par l’AC Milan samedi en championnat, l’équipe de Massimiliano Allegri a affiché un visage inquiétant dès les premières minutes. Le premier quart d’heure a vu les Israéliens buter à deux reprises sur Szczesny, frapper sur la barre et surtout marquer via Omer Atzili (7e).

Débordée de toutes parts par ce modeste adversaire qui alignait l’ancien anversois Dylan Batubinsika et l’ancien mouscronnois Frantzdy Pierrot, la Juventus a fini par craquer une deuxième fois sur un deuxième but d’Omer Atzili.

Il faudra finalement attendre la 45e minute pour assister au premier tir cadré turinois (le 2e au total), une tête de Dusan Vlahovic repoussée par le gardien adverse.

Privée de son meilleur joueur Angel Di Maria, sorti sur blessure après 20 minutes, la Juventus a tenté de redresser la tête en deuxième période. Une réaction d’orgueil qui n’a pas été soutenue ni par la réussite ni par un plan d’attaque limpide.

Allegri sur le banc des accusés

Livrés à eux-mêmes, les Turinois le semblent depuis de longs mois. Certains disent depuis le retour de Massimiliano Allegri, revenu en héros à l’été 2021 mais finalement devenu le paria des supporters bianconeri.

Incapable d’imprimer sa patte sur une équipe qui semble constamment sans idées, le coach italien est plus que jamais sous la sellette et désormais pratiquement indéfendable.

Incapable de gagner le moindre match à l’extérieur, la Juventus n’a remporté que 4 rencontres cette saison. Huitième de Serie A avec 10 points de retard sur Naples après 9 journées, la Vieille Dame a désormais besoin d’un miracle pour continuer son parcours en Ligue des Champions.

La Juve n’a en effet que trois points, cinq de moins que le tandem PSG/Benfica qui s'est neutralisé 1-1 plus tard dans la soirée.

Le moral dans les chaussettes, la Juventus devra beaucoup (mais vraiment beaucoup) travailler dans les prochaines semaines pour résoudre des problèmes qui ne peuvent plus être justifiés par les absences de joueurs comme Paul Pogba et Federico Chiesa.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous