RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Une large zone le long de la Vesdre entre Verviers et Dolhain nettoyée par des dizaines de bénévoles

Un travail souvent pénible pour les bénévoles en bord de Vesdre au lieu-dit "les Surdents, entre Verviers et Dolhain-Limbourg.

Des déchets, encore des déchets, toujours des déchets, le visage des berges des rivières inondées en juillet dernier reste désolant en beaucoup d’endroits.

C’est le cas en particulier le long de la Vesdre, d’Eupen à Angleur. Le nettoyage des berges a démarré çà et là grâce au travail de bénévoles.

Une nouvelle opération s'est déroulée lundi au lieu-dit "les Surdents" le long d'un méandre de la rivière très pollué, situé sur le territoire de Dison entre Verviers et Dolhain-Limbourg.

Cinq régionales de Natagora (Marquisat de Franchimont, Liège, Pays de Herve, Pays Chantoir ainsi que Natuurpunt, le Natagora Flamand), rejointes par le Contrat de Rivière Vesdre, l’association River Cleanup, le Plan Communal de Développement de la Nature de Verviers, la Protection civile et le SPW ont uni leurs efforts pour assainir la rive droite de la Vesdre.

Des dizaines de volontaires sont actuellement sur place, et pour plusieurs jours, sur cette zone gravement polluée et restée telle quelle depuis la tragédie de juillet. Le travail s’annonce long et pénible.

Dégager les ronces pour accéder aux déchets

A la tronçonneuse et au sécateur, les bénévoles dégagent le terrain pour un meilleur accès aux nombreux déchets.
A la tronçonneuse et au sécateur, les bénévoles dégagent le terrain pour un meilleur accès aux nombreux déchets. RTBF Philippe Collette

C’est pratiquement dans une jungle de ronces que les bénévoles s’aventurent pour extirper les déchets: "On dégage progressivement. Il y a une débroussailleuse, on a des sécateurs. C'est un travail de longue haleine" explique une bénévole.

La Vesdre aux Surdents est l’un des points noirs en terme de pollution, d’où cette vaste opération qui mobilise pour plusieurs jours des dizaines de bénévoles. "Il y a les petites mains qui sont là et qui ramassent, et ça c'est génial" se réjouit Joëlle Stassart du Contrat de Rivière Vesdre. "Et il y a ceux qui sont là avec leur pick-up ou leur camionnette, ou la protection civile pour évacuer, parce que ce n'est pas tout de ramasser, on trie aussi pour que ça puisse être valorisé."

Les bénévoles de Natagora, de River Clean et du Contrat de Rivière ont reçu le renfort de Natuur Punt, le Natagora flamand. Au total, ils sont 19, dont Hils, venue de Hoogstraten: "Pendant l'hiver, nos bénévoles n'ont pas tellement de travail. Alors, on s'est dit, pourquoi pas aller ramasser les déchets le long des rivières. On a été vraiment frappé par le travail qu'on doit encore faire."

"Ici, je ramasse des barquettes de beurre. On n'est pas loin de chez Corman. Quand il n'y en a plus, il y en a encore..." explique ce bénévole au travail. "Ça me fait plaisir de le faire, ça occupe, on ne voit pas la journée passer" ajoute cet autre monsieur.

Lundi, le temps sec était revenu, la Vesdre était redescendue. De bonnes conditions de travail pour une tâche de très grande ampleur.

La Vesdre aux Surdents est l’un des points noirs en terme de pollution, d’où cette vaste opération qui mobilise pour plusieurs jours des dizaines de bénévoles.
La Vesdre aux Surdents est l’un des points noirs en terme de pollution, d’où cette vaste opération qui mobilise pour plusieurs jours des dizaines de bénévoles. RTBF - Philippe Collette

Sur le même sujet

Comment prendre soin de nos rivières en Wallonie ?

Vivacité

Articles recommandés pour vous