Patrimoine

Une mini-bible en or du Moyen-Âge trouvée par hasard par une détectoriste anglaise

-

© Getty Images

Loading...

C’est une trouvaille précieuse qu’a faite Buffy Bailey, 48 ans, infirmière habitant Lancaster. En fouillant un champ au détecteur de métaux avec son mari, non loin de la ville de York, elle a mis la main sur une minuscule bible en or, datant du 15e siècle. Le bijou pourrait avoir appartenu à la famille royale de l’époque de Richard III.

La bible fait 1,5 cm de long, et pèse 5 grammes. Elle ferait entre 22 et 24 carats, et est finement taillée. Elle comporte en effet deux petites gravures de deux personnages identifiés comme étant Saint-Léonard et Sainte-Marguerite, deux patrons des femmes enceintes et des accouchements. L’objet pourrait donc être une protection ayant appartenu à une femme de l’aristocratie lors de sa grossesse.


► À lire aussi : Écosse : un homme trouve un trésor datant de l’âge de bronze avec un détecteur de métaux


Le champ dans lequel fouillait le couple, avec l’autorisation de son propriétaire, se trouve à proximité d’une ancienne propriété ayant appartenu au roi shakespearien Richard III (1452-1485). La petite bible aurait-elle pu appartenir à un membre de sa cour, voire de sa famille, ou carrément à la reine Anne, son épouse ? La théorie semble séduisante. On sait, vu la qualité de l’objet, qu’il ne pouvait en tout cas pas appartenir à n’importe qui.

Buffy Bailey, elle, reste ébahie par sa découverte. La BBC rapporte qu’elle a déclaré :

J’ai creusé cinq pouces et il était juste là. Je n’ai pas pensé que c’était quelque chose de spécial.

 

Le bijou de Middleham

Et pourtant, il est rapporté que le petit bijou pourrait valoir 100.000 livres sterling, soit plus de 119.000 euros. Des experts sont en train de l’estimer, et le musée de York envisagerait de l’acquérir pour sa collection. L’institution est déjà propriétaire du bijou de Middleham, un pendentif en or gravé et serti d’un saphir, stylistiquement très proche de la mini-bible, ce qui laisse à penser que les deux pièces pourraient sortir du même atelier d’orfèvrerie.

► Cliquez ici pour plus de photos de la bibli en or.

Mais que la trouvaille de Buffy ne vous donne pas des idées. En Belgique, l’utilisation d’un détecteur à métaux est très réglementée. En Wallonie, il faut une autorisation de l’Agence wallonne du Patrimoine. Chaque découverte archéologique doit être déclarée, ne peut être vendue et ne peut quitter le territoire de la région. C’est l’État qui est automatiquement propriétaire de tous les objets trouvés, et ce peu importe si la parcelle explorée est publique ou privée. Si l’objet vous a appartenu par le passé, vous devrez en apporter la preuve.


► À lire aussi : Soignies : après avoir distribué le courrier, il part à la recherche de trésors


 

Le squelette de Richard III

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous