Regions Liège

Une pétition demande à la Province de ne pas sanctionner Benoît Hons

Depuis quelques jours, l'ex-échevin socialiste mobilise ses amis et sympathisants

© © Tous droits réservés

06 févr. 2020 à 04:00Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

A la veille de comparaître devant le gouvernement provincial, ce jeudi en milieu de matinée en procédure disciplinaire, l’ancien échevin neupréen a posté sur les réseaux sociaux une demande de soutiens, sous la forme d’un lien vers une pétition en sa faveur, une pétition lancée par l’une de ses amies. Le texte ne cautionne pas les propos injurieux que l’intéressé a tenu envers les gens du voyage, en décembre dernier, mais en appelle à une forme de clémence : la perte des mandats politiques et l’exclusion du parti socialiste suffisent, et qu’une sanction professionnelle serait "excessive et disproportionnée". Près d’un demi-millier de signatures ont été récoltées.

Benoît Hons a été administrativement écarté de son poste de maître-assistant d’une haute école, avec, depuis une quinzaine de jours, privation d’une moitié de son salaire. La question, c’est de savoir précisément de quoi il doit répondre. S’agit-il uniquement des propos qui, selon son employeur, ont "nui à la réputation de l’institution" ? Ou les griefs ont-ils été élargis à des comportements pédagogiques déjà dénoncés par des étudiants par le passé ? C’est à ce stade impossible à savoir, ni de son côté, ni de la part des autorités. Ses partisans, en tout cas, tiennent à souligner ses qualités d’enseignant "passionné, rigoureux et compétent".

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous