Une septantaine de mamans réunies à Gand pour briser le tabou autour de l’allaitement: "Plus le bébé est âgé, plus on est dévisagée"

© Andrew Burton/Getty Images

04 août 2021 à 20:04 - mise à jour 04 août 2021 à 20:16Temps de lecture2 min
Par Anthony Roberfroid

Une septantaine de mamans – et quelques papas – se sont retrouvés ce mercredi matin dans le parc de la Citadelle de Gand pour allaiter ensemble leurs bébés et leurs jeunes enfants.

Tous avaient répondu à un appel de la blogueuse et photographe Josefien Tondeleir qui leur proposait de se réunir sur les bancs du parc pour allaiter leurs bambins dans le cadre de la semaine mondiale de l'allaitement.

Loading...
Loading...

La jeune femme de 33 ans, marquée par le tabou concernant cette pratique, a eu l’idée de cette action lorsqu’elle allaitait elle-même son enfant dans le parc. "L’allaitement est quelque chose de naturel et de normal", a-t-elle confié à nos confrères de la VRT. "J’ai vu tous les bancs du parc et je me suis dit que ce serait magnifique s’ils étaient tous occupés par des mères qui donnent le sein"

Loading...

Briser le tabou

L’intention première de Josefien, c’est de briser le tabou de l’allaitement en public et de normaliser cette pratique : "L’allaitement maternel est souvent considéré comme un acte privé, intime. Je ne pense pas qu’il faille se promener les seins nus, mais c’est une chose tellement naturelle et normale que cela ne devrait pas être un tabou"

Plus le bébé est âgé, plus on est dévisagée. Beaucoup d’hommes sont mal à l’aise et détournent le regard.

Siegelinde Michiel, une maman de 34 ans qui allaite son fils Alvar, âgé deux ans, remarque qu’en Belgique, de nombreuses personnes sont interloquées lorsqu’ils voient une mère allaiter un jeune enfant : "Il a atteint un âge où les gens trouvent cela étrange alors que dans le monde, 45% des enfants de deux ans sont encore nourris au sein", explique-t-elle dans les colonnes de Het Laatste Nieuws. "Ici, les gens trouvent souvent ça bizarre quand c’est un enfant de plus de six mois ou un an"

Une constatation que partage également Audrey Caluwaerts, une maman de 32 ans : "Plus le bébé est âgé, plus on est dévisagée. J’allaite mon enfant dès qu’il a faim. Nous n’avons jamais eu de commentaires de la part des autres, mais nous avons remarqué que beaucoup d’hommes sont mal à l’aise et détournent le regard"

Loading...

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

Allaitement dans les lieux publics : bientôt des bancs dédiés aux mamans pour créer un environnement accueillant à Liège ?

Regions Liège

Les musées fédéraux rejoignent le label "allaitement bienvenu"

Belgique