Une start-up bruxelloise lance le AirBNB des espaces de travail

02 déc. 2021 à 08:21Temps de lecture1 min
Par A.T. sur base du Marché matinal

Avec la crise covid, le télétravail s’est généralisé et beaucoup de travailleurs se sont rendu compte qu’il n’était pas toujours facile de transformer son logement en bureau. Une start-up bruxelloise profite de cette évolution pour se lancer et se qualifie elle-même de "AirBNB des espaces de travail et des salles de réunion".

"On a tout automatisé. C’est l’utilisateur final, au moment où il a trouvé un espace qu’il veut louer, qui laisse ses données de paiement sur notre plateforme. Au moment où c’est payé, c’est la plateforme qui rembourse automatiquement l’hôte, la personne qui met à disposition la salle", explique Jonas Pollet, patron de Deskalot et aussi innovation manager chez Partena Professional, dans le Marché matinal (La Première).


►►► À lire aussi: Télétravail obligatoire : quels sont les droits du télétravailleur ?


Au niveau européen, le télétravail structurel a augmenté en moyenne de 7% en 2020, et a augmenté jusqu’à 40% et on n’est pas près de revenir en arrière, estime le patron de Deskalot. Les confinements successifs ont montré à quel point il est compliqué de transformer son logement en bureau, surtout quand toute la famille est là.

Lancement dans trois pays

Six mois après son lancement, la start-up compte 1300 utilisateurs et 750 espaces de location, essentiellement en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Dans notre business plan, on est maintenant en train de chercher des fonds pour élargir en Europe. Et les pays qu’on veut encore développer cette année-ci ont commencé à mettre en place pour les années qui viennent. Il s’agit surtout de l’Allemagne, parce que c’est le plus grand marché avec deux villes qui sont dans le top 10 du coworking index en Europe. L’Allemagne est donc vraiment quelque chose qu’on veut développer", indique Jonas Pollet.

Pour accélérer son développement, la start-up a besoin de nouveaux moyens financiers. Ils viendront notamment de son actionnaire Partena Professional, mais pas seulement. La plateforme Deskalot espère être rentable dans un horizon de trois ans. En attendant, elle vient de remporter le High City Award of the Year, remis en Belgique par le magazine spécialisé DataNews.

Sur le même sujet

Pour la Cour européenne de Justice, l'ordonnance bruxelloise "Airbnb" n'est pas contraire au droit de l'UE

Regions

Vésale Bioscience nommée start-up la plus innovante d'Europe en sciences de la vie

Articles recommandés pour vous