Beauté

Une technique indolore et rapide pour avoir un tatouage à l'aide d'un patch

Une technique indolore et rapide pour avoir un tatouage à l'aide d'un patch.

© Photographie Song Li/Youngeun Kim/Jeong Wo Lee/Mark R. Prausnitz©

21 sept. 2022 à 07:30Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

Des chercheurs américains ont mis au point une technique indolore et rapide pour avoir un tatouage : un patch. Ce dispositif encore en phase de test fonctionne un peu comme les tatouages éphémères pour enfants.

Inspiré des patchs pour injections médicamenteuses

Le tatouage sera-t-il accessible par la simple application d’un patch ? C’est en tout cas le projet d'une équipe de chercheurs du Georgia Institute of Technology. Dans une étude publiée par la revue iScience, les spécialistes précisent que ces patch seront moins chers, moins douloureux et plus rapides que les tatouages actuels. 

Ces tatouages d'un nouveau genre pourront même être appliqués sans l'intervention d'un professionnel.

Pour créer ce dispositif, les chercheurs ont utilisé la technologie des patchs cutanés à micro-aiguilles utilisée pour des injections médicamenteuses. La nouveauté se situe dans les micro-aiguilles, composées d’encre et capables de se dissoudre dans la peau. Une fois le patch appliqué, chaque aiguille se transforme en un seul point d’encre. La constellation représente la forme demandée. Autre spécificité, l’encre peut interagir avec l’environnement direct. Par exemple, le tatouage peut apparaître uniquement quand la température est élevée ou quand il est exposé à la lumière ultra-violette. 

Pour un an ou pour toute la vie !

Pour le moment, les tatouages proposés se limitent à des lettres, des chiffres, des motifs simples ou même un QR Code. L’effet donne une impression de dessin pixelisé.

Les tatouages restent visibles sur la peau au moins un an. Cependant, ils sont susceptibles de rester à vie, en fonction de l’encre choisie. 

En plus d'être purement esthétiques, ces dessins pigmentés peuvent être administrés à des fins médicales pour alerter sur des maladies chroniques potentiellement mortelles ou pour masquer une cicatrice suite à une opération. Ces patchs pourraient également servir à tatouer les animaux de compagnie.

Sur le même sujet

Les salons de tatouage sont-ils assez contrôlés ? 80% d’entre eux ne respecteraient pas les réglementations

Politique

L’Abeille Blanche : une ancienne usine de margarine à Molenbeek devenue paradis des tatoueurs

Actualités locales

Articles recommandés pour vous