Une vingtaine de personnes rassemblées samedi contre le transport via Bruxelles d'une cargaison de 356 singes

Une marche de protestation des droits des animaux contre le commerce des singes pour l'expérimentation animale, devant l'ambassade de Maurice, à Bruxelles, samedi 11 décembre 2021.

© Belgaimage

11 déc. 2021 à 15:24Temps de lecture2 min
Par Belga

Une vingtaine de personnes ont manifesté samedi en début d'après-midi, depuis l'ambassade de l'île de Maurice à Etterbeek jusqu'au parlement européen à Bruxelles, pour dénoncer le transbordement lundi à l'aéroport de Zaventem d'une cargaison de 356 singes, entassés par 5 dans 77 caisses de 1,2 mètre de longueur sur 50 centimètres de large et de haut.

Les participants portaient de grandes pancartes avec des photos de singes en cage et des messages appelant à la fin des expérimentations sur les primates.

Des sociétés "complices"

La fondation Animal Rights, à l'initiative de la mobilisation, avance que la cargaison a été transportée par un vol cargo de Volga-Dnepr Airlines depuis Ho Chi Minh au Vietnam jusqu'à Bruxelles, puis prise en charge par Aviapartner Holding NV, une société de manutention de fret, et inspectée par le service "Animal Care & Inspection centre" à Zaventem.

"Il est honteux que Volga-Dnepr Airlines, Aviapartner Holding NV et le 'Animal Care & Inspection centre' de Zaventem soient éventuellement complices de cette industrie", dénonce Jen Hochmuth, coordinatrice de campagne chez Animal Rights.

Les singes ont été terrifiés et enfermés dans la soute pendant plus de 24 heures

"Les singes ont été terrifiés et enfermés dans la soute pendant plus de 24 heures au milieu de leurs excréments et de leur urine." L'association fait des recherches pour trouver leur lieu de destination finale.

Le groupe Action for Primates a signalé la semaine dernière que la compagnie Wamos Air a expédié 720 singes du Cambodge vers un laboratoire aux États-Unis. Deux d'entre eux n'ont pas survécu au voyage.

Animal Rights dénonce l'agrandissement des fermes d'élevage de singes à l'île Maurice et les prélèvements d'individus dans la nature autorisés par le gouvernement mauricien. 

La fondation salue par ailleurs l'interdiction à compter de 2022 d'importer dans l'Union européenne à des fins de reproduction ou d'expérimentation des primates capturés dans la nature.


►►► À lire aussi : Maltraitance animale à Mouscron : des animaux enfermés dans le noir dans leurs excréments, sans eau ni nourriture


Cependant, étant donné la difficulté d'établir la provenance des singes, elle appelle à simplement mettre un terme au commerce des singes et aux expérimentations sur les primates.

Sur le même sujet

Maltraitance des animaux : la Flandre durcit les sanctions

Animaux de compagnie

Maltraitance animale à Mouscron : des animaux enfermés dans le noir dans leurs excréments, sans eau ni nourriture

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous