RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Une visite au musée en pyjama en solidarité envers les enfants malades

Une classe schaerbeekoise en visite au Musée de la Banque nationale. La tablette permet à un enfant qui doit rester à la maison de participer à l’activité.

L’association ClassContact célèbre ce vendredi la sixième édition de la Journée nationale du pyjama dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles en solidarité envers les enfants malades.

"Le pyjama symbolise ces enfants qui passent leur journée à la maison ou à l’hôpital, ne pouvant pas se rendre à l’école à cause de leurs problèmes de santé", explique ClassContact. L’association installe gratuitement au domicile d’enfants malades de longue durée ou à l’hôpital, ainsi que dans les classes, le matériel informatique et les connexions internet nécessaires afin qu’ils et elles puissent accéder à l’éducation et rester en contact avec leur classe, tout en respectant leur rythme et leurs besoins en soins médicaux. Un concours photo est organisé à l’occasion de l’événement.

Une classe de Schaerbeek en pyjama au Musée de la Banque nationale

Une classe de 6ème primaire d’une école schaerbeekoise s’est rendue au musée de la Banque nationale dans le centre de Bruxelles. Les élèves avaient sorti leur plus beau pyjama pour l’occasion. Parmi eux, Maxence. Il a pu suivre la visite depuis chez lui grâce à une tablette connectée. Il ne peut pas quitter son domicile pour le moment pour raisons médicales. C'est d'ailleurs de cette manière qu'il suit les cours depuis plusieurs semaines. Comme lui, des dizaines d’enfants déscolarisés pour des raisons de santé peuvent tout de même garder un contact avec l’école et les autres enfants grâce à l’association Class Contact.

"Nous avons une capacité pour 250 enfants mais on sait qu’en Fédération Wallonie-Bruxelles, il y aurait un bon millier d’enfants dans cette situation" explique Katherine Sokal, assistante sociale chez Classcontact. Or, le contact entre l’enfant qui doit rester chez lui et le milieu scolaire et essentiel, "j’ai eu plusieurs fois des enfants qui m’ont dit que ça leur permettait de continuer à exister, ils et elles me disent que cela leur permet de ne pas être perdu dans ce qui se passe en classe et je sais quelles sont les aventures qui arrivent à mes copains", confie Katherine Sokal.

Un concours pour les écoles

Cette année, le thème de la journée est l’espace. Le principe est de poster dès ce 11 mars et avant le 20 mars à minuit une photo originale de sa classe ou de son école (en pyjama) sur la plateforme de l’ASBL. Ensuite, place aux votes pour déterminer le cliché le plus étonnant. Les classes lauréates pourront remporter une trentaine de lots, parmi lesquels des entrées pour des musées, des bons d’achat ou des tickets pour diverses activités. Pas moins de 1100 écoles et classes avaient participé en 2020 et 60.000 votes avaient été récoltés pour désigner les meilleures photos. Depuis 2006, 514 écoles ont fait appel à ClassContact et 1200 enfants ont été soutenus par l’association, dont 130 durant l’année scolaire 2020-2021. L’ASBL estime toutefois le nombre total d’enfants ayant besoin de leurs services à environ 1000 par an et rappelle que le dispositif assure un taux de réussite de 86%.
 

Articles recommandés pour vous