RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

Une voirie de contournement entre Lasne et Braine-l’Alleud, à deux pas du champ de bataille de Waterloo : le SPW peaufine son projet

La nouvelle route serait construite au sud de la butte du Lion, mais en dehors du périmètre classé du champ de bataille de Waterloo.

Un vieux projet refait surface en Brabant wallon. Il s’agit de la construction d’une voirie de contournement pour relier directement les communes de Lasne et Braine-l’Alleud, au sud de la butte du Lion. Le 15 juin, le SPW (Service public de Wallonie) présentera ses plans lors d’une réunion d’information ouverte au public. Les habitants des communes concernées auront ainsi une première occasion de dire ce qu’ils en pensent.

Concrètement, il est question d’aménager une route de trois bandes (une dans chaque sens et la troisième pour permettre les dépassements) sur environ 2,5 kilomètres, pour connecter la N5 côté Lasne à la N27 et au ring côté Braine-l’Alleud. A Lasne, la route déboucherait sur la N5 à hauteur du chemin de la Maison du Roi. A l’autre extrémité, elle aboutirait sur la N27 à proximité du parc à conteneurs.

Deux bassins d’orages et une zone d’immersion temporaire sont également prévus pour récolter les eaux de ruissellement.

Voici le tracé imaginé par le Service public de Wallonie pour connecter la N27 (à gauche) à la N5 (à droite), au sud de la butte du Lion de Waterloo.
Voici le tracé imaginé par le Service public de Wallonie pour connecter la N27 (à gauche) à la N5 (à droite), au sud de la butte du Lion de Waterloo. SPW

Désengorger Mont-Saint-Jean et Lillois

En créant cet axe transversal, le SPW entend désengorger la N5 vers Waterloo, particulièrement le carrefour de Mont-Saint-Jean. Plus au sud, il s’agit également de soulager le village de Lillois, victime d’un important trafic de transit en provenance ou en direction de la N25. Selon le SPW, 9000 véhicules emprunteront la nouvelle route tous les jours.

Le coût du projet est estimé à cinq millions d’euros, sans compter les expropriations. Mais on est encore très loin d’une concrétisation. La réunion d’information de ce 15 juin précède une étude d’incidences qui sera réalisée dans les prochains mois. La demande de permis ne sera probablement pas déposée avant la seconde moitié de 2023. Quant au chantier, il est prévu pour démarrer en 2025.

Tout cela, bien sûr, s’il n’y a pas d’écueil. Or l’histoire a montré que construire une nouvelle route à travers champs suscite très souvent, si pas toujours, de solides oppositions. Elles seront peut-être plus nombreuses encore dans ce cas, en raison de la proximité du périmètre classé du champ de bataille de Waterloo.

Sur le même sujet

Les habitants de Waterloo sont les plus vieux du Brabant wallon

Régions Brabant wallon

Priorité aux modes doux et aux transports en commun pour remplacer le contournement de Wavre, selon le ministre Philippe Henry

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous