Unilever confirme son intention de racheter une unité de GSK pour 50 milliards de livres

Au siège d’Unilever à Rotterdam
17 janv. 2022 à 08:47Temps de lecture1 min
Par Belga

Le géant de l’agroalimentaire et des produits d’hygiène Unilever a clarifié sa stratégie de croissance vers "la santé, la beauté et l’hygiène" et persisté avec une offre à 50 milliards de livres sur une unité de GSK Consumer Healthcare, rejetée par GSK.

"Le segment des produits de santé de grande consommation serait très complémentaire pour Unilever avec un bon potentiel de synergies" et GSK Consumer Healthcare, serait une "acquisition stratégique forte", selon un communiqué lundi.

Samedi, GlaxoSmithKline (GSK) avait dévoilé avoir reçu trois offres non sollicitées d’Unilever sur GSK Consumer Healthcare, coentreprise entre GSK et Pfizer dont le britannique détient 68% et l’américain 32%.

L’unité comprend notamment les marques de dentifrice ou des médicaments sans ordonnance.

La dernière offre datait du 20 décembre, "pour un total de 50 milliards de livres, dont 41,7 milliards de livres en numéraire et 8,3 milliards de livres en actions d’Unilever".

GSK a rejeté les trois offres, estimant qu’elles sous-évaluent l’unité visée.

Dans son communiqué, GSK avait justifié son refus en affirmant que la coentreprise avec Pfizer avait donné naissance à "une entreprise de premier plan mondial dans la santé de grande consommation, avec des ventes annuelles de 9,6 milliards de livres en 2021".

L’action d’Unilever chutait de 6,52% à 3680,00 pence et celle de GSK prenait 5,42% à 1730,00 pence en début de séance à la Bourse de Londres.

Dans son communiqué, Unilever dit vouloir "accélérer la croissance de l’entreprise et le repositionnement de son portefeuille (de produits) vers des catégories à forte croissance".

 

 

 

Sur le même sujet

Unilever cesse les publicités ciblant les moins de 16 ans

Economie

Unilever veut supprimer 1500 postes d’encadrement ans le monde

Economie

Articles recommandés pour vous