RTBFPasser au contenu

Football

Union, Anderlecht, Charleroi, Standard : le bilan Complètement Foot de la saison 2021-2022

Union, Anderlecht, Charleroi, Standard : le bilan Complètement Foot de la saison 2021-2022

Ce dimanche 22 mai marquait la fin de la saison de 2021-2022 de Pro League. L’occasion pour David Houdret, Pascal Scimè et Joachim Mununga de tirer un bilan de l’exercice écoulé dans "Complètement Foot".

Union Saint-Gilloise

Joachim Mununga a tout d’abord tenu à saluer la saison exceptionnelle du club bruxellois. "Cette saison est clairement une réussite et on est dans la continuité de leur titre de champion de D1B. On est sur un flow très intéressant du côté de l’Union. On a vu que le club était bien géré, maintenant ce qui va être important c’est de voir le mercato. Il est indéniable qu’il y a des joueurs qui ont joué en surrégime. Alors comment on va faire l’année prochaine quand ces joueurs vont retomber sur leur vrai niveau. Ce n’est pas évident à entendre mais c’est une réalité. L’Union ne pourra pas toujours avoir cette facette. On a encore l’impression que cette équipe est une équipe de division inférieure, c’est une bande d’amis, sans star, avec un coach sincère. Je me demande comment ils vont faire l’année prochaine parce qu’il va falloir étoffer ce noyau et il va falloir faire des choix. Des joueurs qui ont rendu un fier service vont être écartés pour faire progresser le club. Alors je me demande si on va réussir à garder cette image de club familial."

Durant l’émission, Pascal Scimè s’est également posé des questions à propos de l’avenir du club. "Je trouve assez particulier que quand tu frôles le titre avec une saison exceptionnelle que ton entraîneur ne soit pas encore prolongé. Je peux dire que ce n’est pas une question financière, il n’y a pas de désaccord entre la direction et Felice Mazzu. Je pense que la direction veut le garder et que lui veut rester entraîneur mais il faut se mettre d’accord. Mazzu a peut-être une petite frustration sur la manière de recruter de l’Union. Mais il n’y a rien d’insurmontable. Ils sont taillés l’un pour l’autre. Je pense donc que Mazzu va rester. Par contre Nielsen a aujourd’hui certainement joué son dernier match avec l’Union. Undav va partir, peut-être que Teuma va recevoir des offres, il y a de l’intérêt pour Lapoussin. Il faut aussi voir ce qu’on fait des joueurs en fin de contrat comme Damien Marcq ou Guillaume François. Il y a du boulot, mais tous les départs seront compensés par des joueurs de qualité. Ça fait des mois que la direction prépare l’après."

Bilan de l'Union Saint-Gilloise sur la saison 2021-2022

Complètement Foot

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Anderlecht

Sur la troisième marche du podium, le Sporting d’Anderlecht a lui aussi fait la saison qu’il fallait selon Pascal Scimè. "Le club, que ce soit au niveau sportif ou structurel, est en progression par rapport à la saison dernière, on passe d’une 4e à une 3e place. Peut-être qu’il y avait la place pour faire mieux mais je n’en suis pas convaincu. Et je reviens sur ce que j’ai toujours dit, les erreurs commises font partie du processus pour devenir meilleur. Rappelez-vous quand même d’où on vient lors des dernières années avec le Sporting d’Anderlecht avec les retours des anciens, avec deux entraîneurs mais un qui ne l’est pas vraiment, avec Vincent Kompany qui est joueur-entraineur,… Aujourd’hui je pense que le club est sur la bonne voie. L’année prochaine il faudra chercher l’une des deux premières places, et peut-être un titre. Je pense que la saison aurait été très bonne si Anderlecht avait gagné la coupe. Parce que quoi que vous me disiez sur la coupe, quand vous êtes en finale et que vous la gagnez, là vous êtes le roi. Un trophée reste un trophée. Vanhaezebrouck sauve sa saison sur ce trophée, pas sur le bon parcours en coupe d’Europe. Maintenant il faut gérer. Est-ce que Vincent Kompany sera l’entraîneur ? Qu’est-ce qu’on fait avec les joueurs en prêt ? Qu’est-ce qu’on fait avec les jeunes ? Est-ce que des bons titulaires vont partir ? Quelle est l’enveloppe de transferts ? Anderlecht, ce n’est pas l’Union. L’Union peut se permettre des paris en dépensant peu ou pas beaucoup sur des joueurs inconnus en se basant sur les datas. Anderlecht ne peut pas se faire ça parce qu’ils ne peuvent pas se tromper. La difficulté pour Anderlecht elle est là."

Notre consultant a lui aussi estimé que la saison des mauves était réussie. "Quand on regarde l’effectif qu’ils ont, je ne pense pas qu’il y avait moyen de mieux faire avec ce noyau. J’aurais bien voulu voir Anderlecht commencer les Playoffs avec Ashimeru parce que sa blessure a été importante au niveau du timing. Maintenant ils terminent quand même à la 3e place. On est dans la continuité et la progression. On a vu des têtes sortir, surtout en fin de saison. On sait maintenant que ces jeunes seront dans une autre phase de leur process. On ne partira pas sur un chantier complètement nouveau bien qu’il y ait beaucoup de joueurs qui n’appartiennent pas au Sporting d’Anderlecht. Je rejoins Pascal sur le fait qu’Anderlecht ne peut pas se tromper sur les transferts. Force est de constater que depuis que Kompany est là, on ne se trompe pas beaucoup. Olsson a beaucoup joué, Magallan a fait le job quand il a joué par rapport à ce qu’il représente au niveau de sa valeur."

Bilan du Sporting d'Anderlecht sur la saison 2021-2022

Complètement Foot

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Charleroi

"Le bilan du Sporting de Charleroi est plus que positif" estime Pascal Scimè. "Septième au final contre treizième la saison dernière. On a eu un renouvellement au niveau du staff et il y a eu beaucoup de nouveaux joueurs. C’était donc une année zéro avec un jeune coach inexpérimenté en tant que T1. Il fallait faire confiance au projet de jeu et cette équipe a de la personnalité et on reconnaît la touche de l’entraîneur. Mais je pense qu’on pourra être moins indulgent l’année prochaine par rapport à Edward Still et sur les erreurs commises par son équipe cette saison. Il faudra peut-être cibler l’un ou l’autre renfort sans se tromper pendant le mercato. J’espère aussi que pour l’avenir, si on a un joueur qui a 10 ou 15 buts au mercato, on puisse refuser un transfert. La seule chose qu’on peut peut-être reprocher, c’est par moments l’absence d’une certaine régularité. Et cette équipe doit aussi apprendre à prendre des points quand elle ne joue pas bien. Le bémol ça a surtout été les matches contre les équipes du top et il faudra travailler là-dessus."

Et Joachim Mununga d’ajouter : "C’est bien résumé, c’est une année réussie. L’année prochaine on aura certainement moins d’indulgence. Cette équipe nous avait donné un espoir de venir s’installer dans le top 5 parmi les grosses cylindrées belges. Cette année on a l’impression qu’on a reculé un peu mais les conditions étaient particulières. J’aurais bien aimé voir la fin de saison avec un Shamar Nicholson. Le mercato va être très important parce que Charleroi va devoir commencer fort, ils seront attendus l’année prochaine. Et ce qu’on n’a pas beaucoup cité du côté de Charleroi, c’est qu’ils ont sorti des jeunes. On pense à Wasinski, on pense à Tchatchoua, on pense à Nkuba qui revient d’une longue blessure. Donc le Sporting s’appuie sur son académie et c’est quelque chose qu’on ne met pas assez en avant."

Pascal Scimè a lui aussi voulu mettre en avant l’intégration des jeunes Zèbres dans le noyau A. "Il y a du budget qui a été mis dans l’académie avec des jeunes qui intègrent les équipes nationales. On a des internationaux et des joueurs qui, s’ils ne quittent pas le club, seront dans le noyau A dans 6 mois, 1 an ou 2 ans. Edward Still a pris ses responsabilités en allant chercher ces jeunes."

Bilan du Sporting Charleroi sur la saison 2021-2022

Complètement Foot

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Standard de Liège

La saison du Standard aura déçu bon nombre d’observateurs. Avec le rachat du club par le groupe 777 Partners, les regards sont d’ores et déjà tournés vers le futur.

Et selon Pascal Scimè, "les choses peuvent aller vite maintenant pour le Standard. Si on va chercher un tel directeur sportif, c’est qu’on estime qu’il a les contacts adéquats et qu’il sait te composer une équipe en deux semaines. Ceci dit j’en doute vraiment. Fergal Harkin a plus un profil de directeur général que de directeur sportif. C’est quelqu’un qui sait gérer les choses. C’est un gestionnaire qui connaît les connexions et notamment celles du City Group qui détient Lommel. C’est possible que certains joueurs de Lommel aillent au Standard. Il y a des champions du monde -17 et des joueurs à 10 millions à Lommel parce qu’ils ne peuvent pas encore jouer à City. Il faut maintenant décider de l’entraîneur. Est-ce que ce sera Ronny Deila ? Ça ne serait pas incongru de le faire. Tu as ton entraîneur parce que tu le connais, tu sais quelle est sa philosophie, tu sais qu’il va dire oui aux joueurs que tu lui amènes. Une fois que l’entraîneur sera là, il faudra convaincre les joueurs de rester et il faudra décider de qui part."

Joachim Mununga est lui aussi dans l’expectative : "Je n’en connais pas assez de ce directeur sportif, mais j’attends les premiers transferts pour voir la direction que le Standard veut prendre. On a beaucoup pointé du doigt la direction, mais il y avait un abcès à l’intérieur du club. Alors je me demande quels vont être les transferts sortants et comment ils vont percer cet abcès pour retrouver une alchimie interne dont le Standard a besoin. Il faut aussi se rappeler qu’on nous a vendu le projet de l’académie il n’y a pas si longtemps au Standard."

Et Pascal Scimè de conclure ce bilan : "Il faut savoir que certains jeunes ont déjà reçu un écho positif sur le fait qu’ils sont au centre du projet sportif. On a donc dit à certains jeunes qu’ils doivent rester. Le problème ce sont les autres. Il y a eu tellement de choses qui se sont passées au Standard. Est-ce que des cadres comme Raskin ou Amallah ont envie de rester ? Est-ce que Bastien va pouvoir rester ? Je ne veux pas faire peur aux supporters du Standard, mais moi sportivement je n’attendrai pas grand-chose cette saison. Ce ne sera pas une année de transition, ça va être une année zéro où on va construire. L’exemple le plus proche, c’est celui du Genoa où tous les transferts d’hiver sont des flops. Beaucoup de paris avec des jeunes qui ont de la perspective, mais pas de joueurs qui sont en grade de sauver le club qui descend en Série B. Donc franchement pour le moment, il y a un gros point d’interrogation, parce qu’il faut aussi construire pour la D1B."

Bilan du Standard sur la saison 2021-2022

Complètement Foot

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Abonnez-vous à nos podcasts "Complètement Foot" !

Loading...

Articles recommandés pour vous