RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Université de Liège : une importante subvention pour consolider son enseignement numérique

Le bâtiment central de L'ULiège

Dans le cadre du plan de relance européen, l’Université de Liège vient de se voir octroyer une subvention de 1.855.858 euros par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour son projet de consolidation de l’enseignement numérique.

La crise sanitaire a donné un gros coup d’accélérateur à l’enseignement numérique mais aussi révélé des failles et des inégalités. En février dernier, l’ULiège a adopté un plan stratégique pour l’enseignement numérique. Les moyens accordés par la Fédération Wallonie-Bruxelles, complétés par des investissements sur fonds propres, doivent permettre la mise en œuvre de ce plan.

Le plan stratégique de l’Université de Liège vise à accompagner l’évolution des pratiques pédagogiques intégrant le numérique, à améliorer les équipements et à réduire la fracture numérique des apprenants en situation de vulnérabilité.

Elle va engager une dizaine de techno-pédagogues pour former et accompagner enseignants et étudiants. Elle prévoit d’harmoniser l’offre logicielle et d’installer une nouvelle plateforme d’e-learning. Une dizaine de salles recevront un nouvel équipement multimédia composé de différentes caméras et micros permettant, par exemple, de travailler en même temps en groupes en présentiel et à distance.

L’ULiège veut aussi développer une vaste bibliothèque de ressources numériques pédagogiques et éducatives.

Pour lutter contre les inégalités en termes d’accessibilité mises en lumière par le basculement vers l’enseignement numérique, l’université veut notamment mettre des ordinateurs portables et du matériel numérique à disposition des enseignants et des étudiants en difficulté. Elle prévoit aussi de s’équiper de plateformes adaptées pour l’enseignement à distance pour les personnes en situation de handicap et à besoins spécifiques ainsi que la mise en place d’un logiciel d’aide au monitoring et à la production de contenus adaptés pour ce même public.

Sur le même sujet

"L'entraide doit rester gratuite" : Elise Degrave (UNamur) dénonce la "marchandisation du savoir" de l'application Wirenotes

Belgique

Articles recommandés pour vous