Environnement

USA : les gestionnaires d’un oléoduc de Californie plaident coupables après la marée noire d’octobre dernier

Un oiseau longe un barrage disposé le long de la plage de Newport Beach, en Californie, pour tenter d’endiguer une marée noire, le 3 octobre 2021

© DAVID MCNEW

Les gestionnaires d’un oléoduc à l’origine d’une marée noire en octobre dernier sur les côtes de Californie ont plaidé coupable de pollution et payeront près de 13 millions de dollars, ont-ils annoncé vendredi.

Amplify Energy, la société texane qui exploite cet oléoduc avec deux de ses filiales, a trouvé un accord de plaider-coupable auprès d’un tribunal fédéral, impliquant sa reconnaissance de responsabilité pour ce drame environnemental.

Sujet JT du 4 octobre 2021 :

USA: marée noire au large de la Californie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les trois entreprises devront payer 7,1 millions de dollars d’amende et 5,8 millions pour compenser les coûts de dépollution.

Environ 95.000 litres de pétrole brut avaient provoqué en octobre 2021 une marée noire sur 24 kilomètres du littoral Pacifique, entre Huntington Beach et Laguna Beach, célèbres plages au sud de Los Angeles connues autant pour leurs surfeurs que pour leurs dauphins.

Les autorités locales avaient fermé les plages, constellées d’oiseaux et de poissons morts échoués, certains portant des traces de pétrole. La pêche avait également été interdite dans le secteur.

Des inspections sous-marines avaient révélé qu’un important segment de l’oléoduc avait été déplacé, et détecté une déchirure d’une trentaine de centimètres dans le tuyau, probablement provoquée selon les enquêteurs par une ancre de navire.

Amplify Energy assure avoir travaillé "en coopération" avec les autorités pour résoudre le problème et a donné son accord pour installer de nouveaux détecteurs de fuite et pratiquer des inspections plus régulières sur l’oléoduc.

Ces entreprises "acceptent désormais leur responsabilité pour une conduite criminelle", a déclaré la procureure fédérale Stephanie Christensen.

L’accord doit encore être soumis pour approbation devant un tribunal avant d’entrer en application.

La catastrophe avait relancé le débat sur la présence de plateformes pétrolières à seulement quelques kilomètres des côtes de Californie du Sud, densément peuplées.

Au total, 23 plateformes pétrolières et gazières sont installées dans les eaux fédérales de la région.

Inscrivez-vous à la newsletter Tendance

Mode, beauté, recettes, trucs et astuces au menu de la newsletter hebdomadaire du site Tendance de la RTBF.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous