USA-Russie : Biden menace de "fortes sanctions" en cas d'escalade militaire en Ukraine, Poutine demande des garanties sur l'Otan

© Tous droits réservés

07 déc. 2021 à 18:29 - mise à jour 07 déc. 2021 à 21:36Temps de lecture2 min
Par Belga

Joe Biden et Vladimir Poutine ont eu mardi un échange à haut risque de deux heures, avec pour principal enjeu la crainte d’escalade militaire en Ukraine.

Les agences de presse russes ont annoncé la fin de la conversation, puis la Maison Blanche a fait savoir que l’entretien s’était achevé à exactement 18h08, sans donner d’indication sur le contenu dans l’immédiat.

La discussion entre les présidents américain et russe avait débuté à 16h07 précises, selon Washington, par un échange de politesses diffusé par la télévision russe.

"C’est bon de vous revoir"

"C’est bon de vous revoir", a déclaré Joe Biden.

"Je vous salue, monsieur le président", a dit Vladimir Poutine, souriant, face à un écran. Le président russe se trouvait dans sa résidence de Sotchi, station balnéaire au bord de la mer Noire.

Le président américain a participé à la conversation depuis la "Situation Room" de la Maison Blanche.

Selon un communiqué de la Maison Blanche, Joe Biden a "fait savoir" à Vladimir Poutine que la Russie s'exposerait à de "fortes sanctions, entre autres économiques" en cas d'escalade militaire en Ukraine.

Le président américain a également "exprimé la profonde préoccupation" des Etats-Unis et de leurs alliés face à l'accumulation de troupes russes à la frontière avec l'Ukraine.  "Les deux présidents ont chargé leurs équipes de donner suite (à l'échange) et les Etats-Unis le feront en étroite coordination avec leurs alliés et partenaires", a encore indiqué l'exécutif américain.  

"Vladimir Poutine a répondu qu'il ne fallait pas rejeter la responsabilité sur les épaules de la Russie", a fait savoir le Kremlin dans un communiqué. Le président russe a dénoncé le potentiel militaire croissant de l'Otan aux frontières de la Russie lié à son soutien à l'Ukraine et a demandé des "garanties" sur le non-élargissement de l'alliance vers l'Est.

"L'Otan fait des tentatives dangereuses d'user du territoire ukrainien et développe son potentiel militaire à nos frontières, c'est pourquoi la Russie a un intérêt sérieux à des garanties juridiques sûres excluant un élargissement de l'Otan à l'Est", a écrit le Kremlin dans un communiqué.

Il a aussi dénoncé "la ligne destructrice de Kiev" qui, selon lui, cherche à "démonter" les accords de Minsk de 2015, un processus de paix censé mettre fin au conflit entre forces ukrainiennes et séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine et qui est au point mort depuis des années.

"Les dirigeants se sont entendus pour demander à leurs représentants d'entamer des consultations de fond sur ces sujets sensibles", a dit la présidence russe.

Vladimir Poutine a en outre proposé à Joe Biden de lever toutes les mesures de rétorsion visant les missions diplomatiques de leurs deux pays prises ces derniers mois en pleines tensions entre les Etats-Unis et la Russie.

Sur le même sujet: JT 07/12/2021

Sur le même sujet

Crise en Ukraine : Joe Biden et Vladimir Poutine ont eu un entretien téléphonique afin d'éviter une escalade militaire

Monde

Bruits de bottes à la frontière de l’Ukraine : quels sont les enjeux de l’entretien entre Joe Biden et Vladimir Poutine ?

Articles recommandés pour vous