Environnement

Vague de chaleur : des concentrations d’ozone trop élevées à Hasselt, fin de la phase d'avertissement ce week-end

Photos d’illustration

© © Tous droits réservés

Le seuil européen d’information pour les concentrations en ozone, fixé à 180 microgrammes par mètre cube (µg/m3), a été dépassé jeudi en un point de mesure en Flandre, à Hasselt (province du Limbourg), indique vendredi la Cellule interrégionale de l’environnement (Celine) dans un communiqué de presse.

Des concentrations d’ozone élevées ont été observées dans les réseaux de mesure des trois Régions. Les concentrations en ozone ont atteint, à leur pic, 182 µg/m3 à Hasselt. En Région bruxelloise, 175 µg/m3 ont été enregistrés à Berchem-Sainte-Agathe, tandis qu’en Wallonie 171 µg/m3 ont été détectés à Rixensart.

La phase d'avertissement du plan "forte chaleur et pics d'ozone", enclenchée le 22 août, prendra fin samedi, grâce aux températures nettement moins élevées que lors des derniers jours, indique Celine. 

Selon les prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM), la somme des différences entre les maxima prévus pour les cinq jours à venir et le seuil de 25°C est inférieure à 17°C, ce qui permet de lever la phase d'avertissement. Ce deuxième palier du plan "forte chaleur et pics d'ozone", sur une échelle de trois (vigilance - avertissement - alerte), consiste à informer la population et les professionnels de terrain sur les mesures de précaution à respecter. 

Il fera sensiblement moins chaud à partir de vendredi. La température maximale prévue à Uccle est de 24°C. La phase d'avertissement enclenchée le 22 août dernier prendra fin grâce à un retour à la normale des concentrations d'ozone provoqué par cette baisse de température.

Les concentrations d'ozone seront en effet inférieures au seuil d'information de la population fixé à 180 microgrammes d'ozone par mètre cube d'air. Au-delà de ce seuil, des difficultés respiratoires des douleurs à la poitrine et des irritations au nez, aux yeux ou à la gorge, de l'asthme, etc. peuvent apparaitre.

Il s'agit de la fin de la quatrième phase d'avertissement pour une vague de chaleur déclarée lors de cet été 2022, anormalement chaud et sec.

 

Aucun dépassement du seuil d’information n’est attendu vendredi ou dans les prochains jours. Les concentrations d’ozone seront nettement inférieures à celles des jours précédents et la qualité de l’air connaîtra une amélioration significative, précise la Cellule interrégionale de l’environnement.

Le seuil européen d’information pour les concentrations en ozone est fixé à 180 µg/m3. Le seuil d’alerte se situe, quant à lui, à une concentration de 240 µg/m3.

Une exposition à des concentrations élevées d’ozone peut engendrer des difficultés respiratoires, notamment lors d’efforts physiques importants ; une éventuelle irritation des yeux et des voies respiratoires supérieures ; de la toux chez les personnes sensibles ; et une augmentation de la fréquence et de la gravité des symptômes chez les personnes asthmatiques.

Sur le même thème : Extrait JT (25/08/2022)

Sur le même sujet

Chaleur : des concentrations élevées d'ozone mesurées dans cinq stations flamandes

Belgique

Chaleur en Belgique : de fortes concentrations d'ozone sont attendues à partir de ce jeudi

Environnement

Articles recommandés pour vous