Monde Moyen-Orient

Vague de froid à Téhéran, les bureaux et les établissements scolaires fermés

© Getty Images

Temps de lecture
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

Le gouvernement iranien a ordonné la fermeture de la quasi-totalité des bureaux et des établissements scolaires de la capitale, Téhéran, en raison d'une pénurie de gaz pour se protéger de la vague de froid qui sévit dans le pays.

Afin d'économiser l'énergie, tous les ministères, les bureaux des institutions, les écoles et les universités seront fermés samedi, a déclaré le bureau du gouverneur via la télévision d'Etat. Seuls les banques et les services d'urgence resteront ouverts.

Selon le ministère du pétrole, la consommation de gaz a récemment augmenté d'environ 30% par rapport à la même période l'année dernière. Pour surmonter la "situation critique", les autorités ont appelé "à faire preuve de retenue".

Ces mesures ont suscité de vives critiques au sein de la population, qui s'indigne qu'un pays comme l'Iran, qui dispose des deuxièmes réserves de gaz au monde, ne soit pas en mesure de lutter contre une vague de froid. 

L'Iran dispose d'importantes réserves de pétrole et de gaz mais souffre d'une infrastructure obsolète. En raison des sanctions internationales qui pèsent sur le pays, le gouvernement du président Ebrahim Raisi n'a pas assez d'argent pour agrandir et rénover les installations.

Sur le même sujet : AFP (15/01/2023)

Iran: chutes de neige à Téhéran

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous