RTBFPasser au contenu
Rechercher

Politique

Valérie Van Peel, vice-présidente et "doux visage" de la N-Va, quittera la politique après un vote négatif sur le dossier de l'amiante

11 juin 2022 à 14:55Temps de lecture1 min
Par Xavier Lambert avec Belga

La députée fédérale Valérie Van Peel, qui occupe actuellement la vice-présidence de la N-VA, a annoncé samedi son retrait de la vie politique après les élections de 2024. Mais elle remettra déjà dès septembre prochain son mandat de vice-présidente du parti. La N-VA devra donc à nouveau se mettre en quête d'un adjoint ou d'une adjointe à Bart De Wever. Fin mars dernier, Lorin Parys avait déjà abandonné la vice-présidence du parti pour devenir CEO de la Pro League de football.

"Je vais prendre du recul en tant que femme politique et me concentrer sur mes dossiers pour le reste de mon mandat avec la même passion que toujours au parlement. Mais je ne me présenterai pas aux prochaines élections", a-t-elle déclaré sur Facebook.  

Elle indique qu'il s'agit d'une décision personnelle, "qui a trait à bien plus qu'à mon travail". "Il n'y a pas de raisons politiques cachées", dit-elle. "Je chercherai de nouveaux moyens de rester la voix de ceux qui n'en ont pas, et je chercherai à avoir un impact par d'autres moyens. Mais pas avant d'avoir essayé une dernière fois de faire enfin passer certains dossiers au Parlement."  

En tant que vice-présidente, elle était le visage du "côté plus doux" du parti. Au sein du Parlement, elle a été particulièrement active sur des questions telles que la maltraitance des enfants, le numerus clausus et le sort des victimes de l'amiante.  

Elle a tenté il y a quelques semaines, par le biais d'un projet de loi, de faire en sorte que les personnes qui font appel au fonds amiante puissent également déposer une plainte auprès du tribunal, mais en vain. "Je ne vais pas cacher que le vote sur le dossier de l'amiante a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Le système politique est bloqué. Continuer à me cogner contre des murs inamovibles n'est plus sain pour moi."

 

Sur le même sujet

Bart De Wever restera à la tête de la N-VA au moins jusqu'en 2024

Politique

Guerre en Ukraine : le bourgmestre d’Anvers Bart De Wever promet une solution rapide aux problèmes administratifs des réfugiés

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous