Basket

Valéry Demory : "Si on veut exister dans cette coupe du monde, il va falloir défendre très fort"

Valéry Demory "Si on veut exister dans cette coupe du monde, il va falloir défendre très fort"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Calme, direct et ambitieux. Valéry Demory n’est pas du genre à mâcher ses mots ou à éluder les questions. A la veille de l’entrée en lice des Belgian Cats, le coach français de notre équipe nationale a dressé les grandes lignes de ce qu’il attend de son équipe.

Le but sportif est clairement identifié et affiché. "Si on veut arriver en quarts de finale – ce qui est notre objectif – on va devoir battre des équipes comme Puerto Rico, comme la Corée du Sud ou la Bosnie. Et on pense qu’on battra ces équipes en pressant très haut et très fort", analyse Demory au micro de Pierre Robert, envoyé spécial en Australie. "C’est possible de terminer deuxième du groupe. Personne n’a de marge et personne n’est à l’abri d’un mauvais match. Donc il ne faudra pas se louper pendant les cinq rencontres (du premier tour). On est venu pour faire un quart et plus si affinités"

Par rapport aux JO, le groupe a été renouvelé de moitié. "Ça se passe bien. Le groupe vit bien. Il a été rajeuni. Mais je pense qu’il fallait à un moment tenter de nouvelles choses. Le seul souci, c’est que ce sera une première grande compétition pour ces six joueuses. Ça fera un peu d’expérience en moins. Mais mes cadres en ont et seront là pour les guider. Je ne veux pas que l’enjeu anéantisse certaines filles et les empêche de se libérer".

Demory a vu une préparation en deux temps, avec et sans Emma Meesseman et Julie Allemand. L’arrivée des deux stars a dû être digérée et elles ont dû trouver leur place dans les systèmes de jeu. "On a flotté un petit peu pendant trois-quatre jours. Depuis hier, je trouve que c’est revenu fort. De toute manière, si on veut exister dans cette coupe du monde, il va falloir défendre très fort".

Les Belgian Cats vont entamer leur Coupe du Monde contre les USA

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Pour moi la compétition commence contre la Corée"

Les Cats vont directement entrer dans le vif du sujet avec un duel contre les super favorites américaines. "Je pense que c’est une bonne chose. On n’a rien à perdre. Même si on perd – et il y a 99% de chances que ce soit le cas – ce match servira à nous roder. Je vais essayer de faire tourner. Je ne veux pas cramer mes leaders contre les États-Unis. Parce que si je bats les USA et que je perds le lendemain contre la Corée ça ne sert à rien. Pour moi la compétition commence contre la Corée".

Cinq joueuses "US" ont disputé la finale WNBA, elles arriveront en dernière minute. "Elles sont dans le rythme parce qu’elles viennent de beaucoup jouer. Et puis, les USA ont un tel vivier… Il en manque deux, douze frappes à la porte. Même sans les cinq qui étaient dans l’avion, les États-Unis ont atomisé la France."

Les Cats commenceront donc leur tournoi sans la moindre pression. Mais cela ne veut pas dire sans ambition.

 

© Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous