Monde

Variole du singe : études en cours sur ses mutations génétiques

© Kena Betancur

18 août 2022 à 04:27Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Alice Dulczewski

Des études sont en cours pour déterminer si des mutations génétiques du virus de la variole du singe sont à l’origine de la propagation rapide de la maladie, a indiqué mercredi à l’AFP l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les deux clades ou variants distincts du virus étaient appelées clades du Bassin du Congo (Afrique centrale) et de l’Afrique de l’Ouest, du nom des deux régions où elles sont endémiques. Vendredi, l’OMS a rebaptisé ces groupes respectivement Clade I et Clade II, afin d’éviter tout risque de stigmatisation géographique.

Différences génétiques

Elle a également annoncé que le clade II comportait deux sous-clades, IIa et IIb, les virus de ce dernier étant identifiés comme étant à l’origine de l’épidémie mondiale actuelle.

Mercredi, l’OMS a précisé que les clades IIa et IIb sont apparentés et partagent un ancêtre commun récent – par conséquent, IIb n’est pas une ramification de IIa.

"En examinant le génome, effectivement il y a quelques différences génétiques entre les virus de l’épidémie actuelle et les virus plus anciens du clade IIb", a déclaré l’OMS à l’AFP. "Cependant, on ne sait rien de l’importance de ces changements génétiques, et des recherches sont en cours pour établir les effets (s’il y en a) de ces mutations sur la transmission et la gravité de la maladie".

"Il est encore tôt pour dire si l’augmentation des infections pourrait être due aux changements de génome observés dans le virus, ou si elle est due à des facteurs liés à l’hôte (humain)", selon l’OMS.

Recrudescence

Une recrudescence des infections par le virus de la variole du singe a été signalée depuis début mai. Plus de 35.000 cas dans 92 pays, et 12 décès, ont été signalés à l’OMS. La quasi-totalité des nouveaux cas sont signalés en Europe et aux Amériques.

Sur le même thème :

Variole du singe : récit d'un confiné

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Variole du singe : quelque 900 Belges vaccinés contre la variole du singe

Santé physique

Un enfant infecté par la variole du singe au Grand-Duché de Luxembourg

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous