RTBFPasser au contenu
Rechercher

Variole du singe : un neuvième cas confirmé en Belgique

Variole du singe : un neuvième cas confirmé en Belgique. Photo d'illustration.
28 mai 2022 à 12:10 - mise à jour 28 mai 2022 à 12:12Temps de lecture1 min
Par Africa Gordillo

Un nouveau cas de variole du singe a été confirmé au CHU Saint Pierre ce samedi. Il s’ajoute à la liste des 9 cas détectés en Belgique. L’Europe concentre l’essentiel des malades avec 191 cas, dont 118 dans les pays de l’Union européenne.

Selon le centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), trois pays dénombrent l’essentiel des cas confirmés : le Royaume-Uni, premier pays où des cas inhabituels ont été repérés début mai (71 cas), l’Espagne (51) et le Portugal (37). Il n’y a eu aucun décès.

Loading...

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de son côté certaines mesures face à la propagation "inhabituelle" du Monkeypox mais ne voit pas de raison de s’alarmer.

Rassurer

La directrice du département de préparation mondiale aux risques infectieux à l’OMS, Sylvie Briand, se veut rassurante : "Ce n’est pas une maladie dont le grand public doit se préoccuper. Ce n’est pas comme le Covid-19", a-t-elle précisé ce vendredi.

Et pour cause, la variole du singe appartient à la même famille que la variole – qui tuait chaque année des millions de personnes dans le monde jusqu’à son éradication en 1980 – mais elle est beaucoup moins grave, avec un taux de mortalité de 3 à 6%. La plupart des malades de la variole du singe sont rétablis en trois à quatre semaines. Les symptômes initiaux sont une forte fièvre, un gonflement des ganglions et des éruptions cutanées.

Eruptions cutanées dues à la variole du singe. Photo d’illustration.
Eruptions cutanées dues à la variole du singe. Photo d’illustration.

Transmission par contact rapproché

Un nombre considérable des nouveaux cas détectés concerne des homosexuels, mais les experts soulignent qu’il n’existe aucune preuve que la maladie a été transmise par voie sexuelle. La variole du singe aurait plutôt été transmise par un contact rapproché avec une personne infectée ayant des lésions sur la peau.

Sur le même sujet

Une étude révèle que le virus de la variole du singe mute plus rapidement qu’escompté

Santé & Bien-être

L'OMS met en garde contre le risque de propagation de la variole du singe pendant l'été

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous