Regions Liège

Vaux-sous-Chèvremont : des blocs préfabriqués installés à l’école du Val pour pouvoir assurer la rentrée

Les premiers conteneurs constituant les blocs préfabriqués sont arrivés ce mardi matin

© RTBF – Martial Giot

17 août 2021 à 14:03Temps de lecture2 min
Par Martial Giot

La rentrée approche. Les inondations du mois dernier ont touché plusieurs écoles. L’école du Val à Vaux-sous-Chèvremont sur la commune de Chaudfontaine en fait partie. Les eaux de la Vesdre ont envahi et endommagé tout le rez-de-chaussée.

Quelque 300 élèves fréquentent l’école du Val. Pour pouvoir les accueillir à la rentrée du 1er septembre prochain, la commune de Chaudfontaine a décidé d’installer deux blocs préfabriqués sur les parkings de l’établissement. Les premiers conteneurs sont arrivés ce mardi matin.

"Il y aura huit conteneurs sur le parking des enseignants.", détaille Isabelle Malempré, la directrice de l’école du Val, en assistant aux opérations, "Et huit conteneurs sur le parking de l’autre côté. Ici, il y aura six classes maternelles et deux classes de première année. Sur l’autre parking, nous aurons cinq classes, les réfectoires et les bureaux."

Dans l’école, les revêtements de sol ont été arrachés de même que les menuiseries intérieures et les parties inférieures des cloisons.
Dans l’école, les revêtements de sol ont été arrachés de même que les menuiseries intérieures et les parties inférieures des cloisons. © RTBF – Martial Giot

Il aurait été impossible d’assurer la rentrée sans ces blocs préfabriqués. "Totalement puisque le bâtiment est complètement sinistré.", confirme la directrice, "Les murs sont arrachés à minimum un mètre trente en partant du sol. On a dû arracher tous les linos, tous les sols, toute la menuiserie intérieure… Certains vitrages sont cassés. On doit remplacer tous les châssis dans l’ancienne partie. Et il y a énormément d’humidité. Tout ce qui était au rez-de-chaussée va dans les préfabriqués le 1er septembre. On a quand même cinq classes à l’étage qui ont été sauvées."

L’école a-t-elle pu récupérer une partie du matériel ? "Très peu. En fait, tout ce qui était dans les étagères ou à l’étage, donc au-dessus d’un mètre trente. Tout ce qui était en dessous, on a dû tout jeter.", répond Isabelle Malempré.

Dans l’école, le nettoyage se poursuit. "Avec les bénévoles, on a vidé l’école, on a vidé tout ce qui était abîmé, etc. Pour le gros nettoyage, nous avons dû faire appel à une société de nettoyage parce que pour nous c’était vraiment impossible."

La directrice de l’école du Val explique aussi : "Certains parents me disent que les enfants, quand ils passent devant l’école, sont très choqués. A la rentrée, il va y avoir aussi tout cet aspect relationnel, humain, psychologique qu’on va devoir travailler plus que d’habitude avec les enfants.".

Deux blocs constitués chacun de huit conteneurs sont prévus à l’école du Val
Deux blocs constitués chacun de huit conteneurs sont prévus à l’école du Val © RTBF – Martial Giot

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous