Belgique

Vente de bois de chauffage et de pellets : gare aux très nombreuses arnaques cet été

Une belle affaire est souvent une arnaque

© RTBF

20 août 2022 à 13:40 - mise à jour 21 août 2022 à 07:18Temps de lecture2 min
Par Françoise Berlaimont avec Kamel Azzouz et Eric Boever

Les crises inspirent sans cesse les escrocs. Et, cette fois, il s’agit d’arnaques à la vente de bois de chauffage et de pellets. Plusieurs clients ont été victimes d’escroquerie en ligne. Ils croyaient commander leurs réserves pour l’hiver, ils ont payé un acompte, et ils n’ont rien vu venir.

Une technique classique

La technique est bien connue : les escrocs imitent le site internet d’une entreprise réelle et sérieuse, changent une lettre ou deux, et indiquent leur n° de compte, intraçable. Quand le client n’a plus de nouvelle de sa commande, il appelle l’entreprise. Jacques et Valentin André sont marchands de bois à Bièvre, dans la province de Namur, et ils reçoivent régulièrement des appels d’acheteurs floués.

"Ils appellent et réclament leurs stères de bois. Mais, moi, je n’ai rien reçu, ni commande, ni acompte. Je ne peux donc pas leur livrer ce qu’ils pensent avoir payé", explique Valentin André. D’autant plus que les prix proposés par les escrocs sont bien inférieurs aux prix du marché. "Payer 150 euros la palette de 3 stères alors qu’elles sont à 400, voire 500 euros partout ailleurs, c’est être naïf", constate Jacques André.

Attention au compte bancaire

Il faut toujours se méfier de prix trop attractifs et puis, "on ne paie jamais son bois à l’avance", se désole Jacques André, "toujours à la livraison". "Les escrocs mettent la pression pour bénéficier d’une réduction de prix et l’acheteur doit se décider très vite", explique Lien Meurisse, porte-parole du SPF Economie.

Rien qu’au mois de juillet, le ministère a reçu 126 plaintes, dont celle de Michael Verstraeten, avocat à Gand. "J’ai commandé sur le site et j’ai payé 200 euros d’acompte sur un numéro de compte français. Mais quand j’ai téléphoné à l’entreprise, on m’a dit que je m’étais fait arnaquer". Un numéro de compte étranger sur un site belge doit toujours allumer un clignotant d’alarme à l’arnaque potentielle.

Une forte demande

Les escrocs visent aussi la vente des pellets. Philippe de Savigny, gros distributeur de pellets, s’est fait voler son identité par des vendeurs sans scrupule qui ont copié son site internet. Lui aussi alerte sur des prix trop attractifs : "Une palette que nous vendons 700 euros, les escrocs la proposent à 250 ! Ce sont des sites basés à l’étranger, enregistrés de façon anonyme et on se bat un peu contre un ennemi sans visage".

Il en a répertorié une cinquantaine et les escrocs sont certainement plus nombreux. Les prix des pellets ont presque triplé cette année et c’est maintenant que les gens passent leur commande pour l’hiver prochain qui s’annonce difficile sur le plan énergétique. Pour Philippe de Savigny, "s’il a des stocks pour le moment, ils risquent d’être insuffisants face à la demande". Les ventes de poêles à pellets ont en effet monté en flèche, les consommateurs essayant de diminuer la future facture de gaz.

Les bons réflexes

Lien Meurisse, porte-parole du SPF Economie conseille trois attitudes pour éviter les arnaques :

  1. Si le vendeur fait pression pour que vous achetiez rapidement, méfiez-vous.
  2. Vérifiez et comparer les données indiquées sur le site.
  3. Cherchez des avis et commentaires positifs et négatifs à propos du site, vous saurez très vite s’il s’agit d’une arnaque ou d’une société sérieuse.

Et puis toujours avoir l’esprit qu’une bonne affaire est souvent trop belle pour être vrai.

Sur le même sujt: JT 19/08/2022

Bois de chauffage : faux sites de vente

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Vente de bois et de pellets : attention arnaque !

On n'est pas des pigeons

Prix de l'énergie : la demande en bois de chauffage continue, l’offre peut-elle suivre ?

Energie

Articles recommandés pour vous