On n'est pas des pigeons

Vente de bois et de pellets : attention arnaque !

Usurpation d'identité pour vendre du bois

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

27 sept. 2022 à 13:46 - mise à jour 03 oct. 2022 à 07:25Temps de lecture2 min
Par Olivier Corroenne

Les prix du bois et du pellet flambent. Des sites internet proposent des prix défiant toute concurrence. C'est de la poudre aux yeux ! Il s'agit très souvent d'arnaqueurs qui profitent de la situation.

Elodie en a fait les frais ! Elle a payé et... n'a jamais été livrée. Attention aux sites d'arnaques de vente de pellets et de bois de chauffage !

GettyImages

Flouée par "legrandchauffage.com"

Elodie Marot, une de nos téléspectatrices, en a fait les frais. Elle a acheté 70 sacs de pellets de 15kg sur le site "legrandchauffage.com" pour la somme de 274 euros. C'est plus de la moitié du prix du pellet que l'on trouve en magasin. Le site avait l'air sérieux. L'occasion est tentante.

Je ne reçois aucune réponse. Rien du tout.

Elle a commandé et payé par virement. "Ensuite", dit-elle, "j'attends plusieurs semaines. Je me dis que peut-être, il y a un délai, donc je ne vais pas me précipiter. Finalement, j'envoie un mail pour savoir où ça en est. Je ne reçois aucune réponse. Rien du tout". Elodie dépose plainte à la police, contacte sa banque. Elle n'a pas encore récupéré un seul euro. 

GettyImages

Pas de réponse

Mais sur "legrandchauffage.com", il y a une adresse et un numéro de téléphone. Ce numéro n'est plus attribué ! A l'adresse indiquée, pas de réponse. Mais sur la porte, une petite affiche indique ceci : " La société Legrand chauffage n'existe pas. C'est une arnaque. Notre adresse et nom de famille ont été utilisés à notre insu. Ne pas faire de versement sur le compte... ". 

Usurpation d'identité

Comment tout cela est-il possible ? Pour le savoir, direction la Computer Crime Unit de la Police fédérale. Tout d'abord qu'en est-il de l'usurpation d'identité ?

Ca arrive fréquemment.

Réponse du commissaire Olivier Bogaert : "Ca arrive fréquemment, parce qu'en fait, les auteurs vont se documenter par rapport à une structure ou par rapport à une personne qui a publié des messages sur les réseaux sociaux. Ils prennent ensuite contact avec un hébergeur en se faisant passer pour cette personne, et puis automatiquement, ils disposent d'un site qui a un caractère tout à fait officiel pour les gens qui vont s'y connecter". 

GettyImages

Des Etats-Unis à l'Islande ...

Ensuite, le commissaire analyse le site suspect. Il utilise www.scamdoc.com, spécialisé dans le domaine.  C'est clair "legrandchauffage.com" est un site très certainement frauduleux.
Mais, est-il belge ? Pour le savoir, Olivier Bogaert utilise un autre outil : www.network-tools.com : "Voilà, l'hébergeur, c'est "namecheap.com" et la société namecheap.com est basée aux Etats-Unis. Et on voit ici, de manière assez surprenante, que la personne qui a enregistré son nom de domaine, le fait depuis Reykjavik en Islande. En plus, on remarque qu'il y a 10 adresses IP avant de se connecter au site"La suppression du site est dès lors très compliquée. Elle peut être exigée par les autorités compétentes au niveau international. Il y a fort à parier qu'Elodie ne récupère jamais son argent. 

© Tous droits réservés

Si vous hésitez à acheter sur un site, un conseil : taper le nom du site accompagné du mot "arnaque" dans le moteur de recherche avant tout achat ! Voilà encore quelques conseils supplémentaires. 


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook et sur YouTube.

Sur le même sujet

Deux entreprises sud-coréennes se lancent dans la fabrication de pellets à base de résidus de culture de paprika

Recyclage

Crise énergétique : quelles sont les modalités pour obtenir les chèques "pellets" et "mazout"?

Energie

Articles recommandés pour vous