Belgique

Vers une allocation loyer de 125 euros par ménage en Wallonie : voici qui pourra en bénéficier

L'invité de Matin Première : Christophe Collignon

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

15 juil. 2022 à 07:22Temps de lecture2 min
Par Miguel Allo sur base de l'interview de Thomas Gadisseux

Le logement est une préoccupation importante pour la population. Les inondations d’il y a un an, les coûts de l’énergie, l’inflation, tous ces chocs accentuent la crise du logement, notamment en Wallonie. Le gouvernement régional va proposer une aide financière qui va permettre de couvrir une partie du loyer en attendant l’attribution d’un logement social. Le point devrait être approuvé ce vendredi par le gouvernement wallon.

Les précisions sur cette nouvelle allocation

Cette nouvelle allocation entrera en vigueur le 1er janvier 2023. L’idée est d’aider financièrement les ménages qui se trouvent sur une liste d’attente pour un logement social. "On les aidera mensuellement avec une allocation à hauteur de 125 euros par ménage", explique Christophe Collignon (PS). Le ministre wallon du logement et des pouvoirs locaux ajoute que cette aide sera complétée par un montant de 20 euros en fonction du nombre d’enfants à charge et doublé pour les enfants/personnes à charge se trouvant en situation de handicap avec un maximum de 185 euros par mois.

On estime qu’il y a 40.000 personnes en attente d’un logement social en Wallonie, mais cette aide ne sera octroyée qu’à celles et ceux qui ont des revenus précaires (15.000 euros pour une personne isolée, 20.000 euros pour un ménage) et qui sont prioritaires sur les listes d’attente pour un logement social. Ils seront contactés par courrier et seront invités à s’inscrire. 12.000 ménages seraient concernés par cette mesure et "ce sera automatique pour les personnes qui sont dans les conditions", précisait le ministre wallon du logement ce matin sur la Première.

La mesure n’entrera en vigueur qu’au mois de janvier prochain, or les prix de l’énergie pèsent lourd pour de nombreux citoyens, sans oublier l’indexation de loyers. Face à ce constat, Christophe Collignon explique qu’il vaut mieux mettre en place des dispositifs qui prennent un peu plus de temps à se mettre en place, mais avec lesquels il n’y aura pas de soucis informatiques. Par ailleurs, ce dispositif mensuel est amené à durer, précise-t-il.

Limiter l’indexation des loyers aussi en Wallonie ?

Concernant l’indexation des loyers, le ministre wallon du Logement et des pouvoirs locaux se dit à titre personnel, favorable à une limitation de celui-ci. Selon Christophe Collignon il s’agit d’une double peine pour les locataires : "ils payent le coût de l’inflation par rapport au coût énergétique et parallèlement l’index du loyer (visé sur un index santé) qui fait qu’ils pourraient payer 8% à 9% en plus de leur loyer". Il rappelle que les propriétaires ne sont pas obligés d’appliquer cette indexation.

Le ministre wallon du Logement ajoute :"oui, je planche sur une limitation de l’indexation". Mais il précise qu’il faut "un espace politique pour faire passer le dossier".

Sur le même sujet

Moratoire wallon sur les expulsions : le syndicat des propriétaires fait entendre sa voix

Actualités locales

Logement à Bruxelles : 5.700 demandes d'allocations-loyers ont été traitées

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous