Regions Liège

Verviers accueillera la première maison de détention de Wallonie

Verviers accueillera la première maison de détention de Wallonie (illustration)

© © Tous droits réservés

07 déc. 2021 à 08:50Temps de lecture2 min
Par Belga

Verviers accueillera sous peu la première maison de détention de Wallonie, a annoncé lundi le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne, à propos de ces établissements de taille réduite appelés à enfermer des détenus condamnés à des peines de courte durée.

Une cinquantaine de places y sont prévues, sur le site de l'ancienne maison de repos "Entour-Ages" (rue des Foxhalles), après différents aménagements, selon un communiqué du vice-Premier ministre Open Vld.

Le gouvernement a prévu d'ouvrir 15 maisons de détention d'ici la fin de la législature, pour un budget total de 92 millions d'euros. Celle de Verviers (province de Liège) est la deuxième du pays, après Courtrai (Flandre occidentale).

Les maisons de détention sont destinées à offrir "des opportunités d'innover et d'examiner d'autres formes de la détention", selon le ministre. Il s'agit d'établissements fermés pour 20 à 60 personnes condamnées à des peines de prison allant jusqu'à 3 ans. 

La détention dans des structures plus petites permet le développement d'un régime adapté au niveau de sécurité nécessaire à cette catégorie de détenu, selon Vincent Van Quickenborne: "La gestion d'un groupe plus restreint rend possible l'organisation d'activités adaptées, une meilleure connaissance des détenus et donc de privilégier la surveillance dynamique". C'est la raison pour laquelle l'encadrement sera principalement assuré par des "accompagnateurs de détention".

Ces petites structures participeraient aussi à la lutte contre la récidive: "Nous constatons que les détenus qui ont bénéficié d'une détention à petite échelle présentent moins de risques de récidive. C'est ce qui ressort des expériences menées notamment en Scandinavie." Les détenus sont accompagnés vers un emploi avant même leur libération. La maison de détention peut les mettre en contact avec des entreprises de la région qui ne parviennent pas à remplir leurs postes vacants.

Actuellement, l'ancienne maison de repos "Entour-Ages" héberge encore des sinistrés des inondations de l'été. La durée des aménagements leur laissera le temps de terminer leur réinstallation, selon le ministre.

Pour la bourgmestre Muriel Targnion, "avec la construction d'une nouvelle prison sur son territoire et la rénovation du Palais de justice, ce troisième projet permettra à la Ville de Verviers de consolider son statut de pôle justice".

Sur le même sujet

Prisons 2.0 : "assistant de sécurité" et "accompagnateur de détenus", la négociation s'engage sur les nouvelles fonctions

Belgique

La Wallonie dégage 30 millions pour créer des places d'accueil pour les publics fragilisés

Belgique

Articles recommandés pour vous