RTBFPasser au contenu
Rechercher

Anderlecht

Vincent Kompany avant le match crucial face à Courtrai : "Le résultat de Gand m’importe peu, on y va pour gagner"

Vincent Kompany, coach d’Anderlecht.
08 avr. 2022 à 12:03Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

Revigoré par sa large victoire contre Charleroi le weekend dernier, Anderlecht s’apprête à disputer le match le plus important de sa saison face à Courtrai dimanche. Une victoire (ou un meilleur résultat que Gand) face au KVK et les Champions Play-Offs seraient assurés. En marge de cette rencontre cruciale, le coach du Sporting, Vincent Kompany s’est présenté face à la presse.

Sans surprise, l’ancien Diable rouge est resté fidèle au mantra qu’il répète à l’envi depuis le début de saison : ce qui lui importe c’est son groupe et son match et rien d’autre. "Je me fiche de ce que Gand va faire. Je reste focalisé sur Courtrai. Il y a eu tellement de retournements de situations depuis que je suis rentré en Belgique donc je ne me focalise pas là-dessus. Il y a très peu de scénarios où le match de Gand pourrait m’importer. Celui qui calcule dans ces moments-là s’expose à de sérieux contrecoups. Il faut juste jouer notre jeu et y aller pour gagner."

Courtrai assuré de son maintien mais déjà officiellement éliminé de la course aux play-offs, Anderlecht pourrait faire face à un adversaire "en vacances" et donc plus abordable sur papier. Une hypothèse que Kompany, toujours aussi pragmatique, réfute évidemment : "On se prépare à la meilleure version de Courtrai. On a joué deux fois contre eux cette saison. Une fois très bien, une fois moins bien. On sait qu’ils peuvent être dangereux.

 

Anderlecht - Charleroi : 03 avril 2022 (4-0)

Pro League - 33ème Journée

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ashimeru out, interrogation autour de Verschaeren

Reste à voir comment cette jeune troupe bruxelloise, qui n’a pas forcément énormément d’expérience du plus haut niveau, saura aborder cette finale avant la lettre. Avec stress et anxiété ? Pas forcément, si l’on croit Vincent Kompany : "Ce qui est bien c’est que je leur dis la même chose depuis le début de la saison et le match de coupe face à La Louvière. Il ne faut pas panique. Même quand on fait un moins bon match, il faut rester mentalement fort. Un jour, les efforts paieront. Ce n’est pas toujours dans la même saison mais tôt ou tard on sera récompensés. Mes gars savent comment aborder ce match, comment aborder un match capital ou une finale."

Quelques jours plus tard, Anderlecht disputera (déjà) un 2e match capital avec la finale de la Coupe de Belgique. Alors Kompany a-t-il fait une hiérarchie pour jauger l’importance de ces matches ? Ce serait mal connaître le bonhomme : "Je n’ai jamais fait de hiérarchies entre les matches. Même pour les matches amicaux (rires). Je prends chaque match de la même manière. C’est ce qui m’a permis de revenir après des blessures. Je ne lâche jamais rien."

Dernière interrogation, quid des blessés Ashimeru et Verschaeren, sorti sur blessure contre Charleroi ? "Ashimeru ne sera pas là ce week-end, pour la Coupe on verra. Concernant Verschaeren, on décidera au tout dernier moment. On verra comment il se sentira."

Marc Delire : "Pas sûr qu’une équipe en Belgique puisse rivaliser avec l’Anderlecht de dimanche"

La Tribune

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous