Jupiler Pro League

Vincent Kompany : "C'est le début d'une nouvelle étape pour moi. Je connais tous les risques, mais je me donnerai à fond"

Vincent Kompany a été présenté comme nouvel entraîneur d'Anderlecht

© LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

17 août 2020 à 13:17 - mise à jour 17 août 2020 à 18:21Temps de lecture3 min
Par RTBF

Vincent Kompany a décidé de mettre un terme à sa carrière de joueur pour endosser le rôle d’entraîneur principal du Sporting d’Anderlecht. Et le nouveau coach des Mauves s’est présenté devant la presse en cette fin de lundi après-midi.

"Tout d’abord, je veux faire passer deux messages. C’est le début d’une nouvelle étape pour moi et je clôture 17 ans d’une aventure exceptionnelle en club où je suis arrivé à l’âge de six ans et en équipe nationale, où j’ai beaucoup souffert et c’est ce qui rend la carrière encore plus belle. Je me souviens des moments où j’étais tout seul pour revenir face à moi-même et chaque fois je suis revenu. Cela m’a permis d’évoluer et de m’améliorer", a commencé Kompany.

Et d’ajouter sur sa carrière : "J’ai toujours tout donné et j’ai fait honneur à la famille avec ma carrière. Je commence cette nouvelle étape avec ma sueur, mon sang et ma passion. Je n’ai pas quitté Manchester City absolument, car je pouvais rester. Mais je suis revenu à Anderlecht pour aider le club. Pour les Diables Rouges, je voulais aller à l’Euro, mais mon plus grand objectif, c’est d’aller de l’avant avec Anderlecht. Roberto Martinez savait qu’il ne saurait pas me faire changer d’avis et il m’a félicité et confié des mots qui m’ont touché. Je le soutiens lui et l’équipe nationale à 200% et j’espère qu’il sera encore à la tête des Diables pendant de nombreuses années."

L’ancien joueur de Manchester City a également confirmé que ce n’était d’ailleurs pas les blessures à répétition qui l’ont fait stopper sa carrière de joueur : "ce ne sont pas les blessures qui ont décidé de ça. J’ai une passion, mais je me remets en question. Je voulais savoir ce qui était le meilleur pour le club, les joueurs et moi-même. Et je suis arrivé à la conclusion qu’il fallait que les choses soient claires. Et, une fois que pour moi ça l’était, j’ai pris cette décision sans hésiter. Je suis venu à Anderlecht car je suis passionné par ce club et je connais tous les risques, mais je me donnerai à fond."

Peter Verbeke :"Je tiens à remercier Franky pour tout ce qu'il a fait pour l'équipe"

Peter Verbeke, le directeur sportif, veut lui aussi poursuivre sur cette voie et en a profité pour remercier l'ancien coach : “Je tiens à remercier Franky pour tout ce qu'il a fait pour l'équipe. Travailler avec lui et Vincent a été un plaisir absolu. La vision reste la même : développer un football moderne et techniquement solide. Nous continuerons de nous focaliser sur cette façon de jouer, des jeunes à l'équipe première.” 

Selon Kompany, la décision a été prise d'un commun accord. "Frank et moi avons toujours eu une bonne relation de travail, il a été un fil rouge tout au long de ma carrière. Quand je suis arrivé ici à dix-sept ans, il était entraîneur-adjoint et à l'époque, il s'occupait déjà beaucoup des jeunes. Plus tard, je l'ai eu comme entraîneur principal à Anderlecht et chez les Diables Rouges, à une époque où je devais surtout apprendre. ensuite, nous sommes restés en contact de temps en temps au cours de ma carrière. Cette fois, nous savions qu'à un moment donné, il fallait passer le flambeau. Tous ensemble, nous avons décidé que c'était le meilleur moment", a déclaré Kompany.

“Comme tout le monde le sait, c'était notre plan depuis le début. Le moment arrive peut-être un peu plus tôt que prévu, mais le fait que Vincent s'engage dans le RSC Anderlecht en tant qu'entraîneur pendant 4 saisons est une excellente nouvelle pour le club, les supporters et nos joueurs”, ajouter Karel Van Eetvelt, CEO du RSC Anderlecht. 

Kompany veut se donner tous les moyens pour y arriver

Si la question du diplôme requis ne semble plus poser de problème, Kompany suit les cours de la licence Pro dès janvier, Vincent en a profité pour parler des ambitions, mais aussi de l’identité qu’il souhaite pour Anderlecht : "Vous connaissez le contexte et tous les supporters le connaissent. Je ne veux pas mettre l’ambition du club un cran plus bas. L’ambition reste la même, à savoir le titre. Je veux un football qui nous donne le plus de chance d’être vainqueur sur une longue durée. Je suis un vainqueur et j’ai toujours joué comme ça dans mes clubs."

Si grand joueur ne veut pas dire grand entraîneur, Kompany veut cependant se donner tous les moyens pour y arriver : "j’étais un joueur tout simple et je suis devenu bon tout en étant blessé souvent donc je pense que je peux devenir un bon coach avec mon caractère. Aujourd’hui, je peux me donner à 100% en tant que coach, ce que parfois je n’ai pas toujours pu faire en tant que joueur. Et j’ai hâte d’apprendre et de connaître la réponse. Et puis, si je ne tente pas on ne le sera jamais." Kompany en a aussi profité pour glisser un message à son ancien club et à ses supporters : "Ce n’est qu’une question de temps pour que City gagne la Champions League avec Guardiola, il ne faut pas en douter."

En tout cas, pour avoir déjà un premier élément de réponse sur le nouveau coach des Mauves, c’est sous le coup de 18h15 ce dimanche. Anderlecht reçoit Mouscron lors de la 3e journée de Pro League. 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous