RTBFPasser au contenu
Rechercher

Anderlecht

Vincent Kompany, ravi de la levée des mesures sanitaires : "Un match de foot sans supporters visiteurs n’a pas la même saveur"

Vincent Kompany a parlé notamment du retour des supporters visiteurs dans les stades, durant la conférence de presse avant la rencontre face à Genk.
19 févr. 2022 à 06:00Temps de lecture2 min
Par Arthur Roels

Ce dimanche, Anderlecht reçoit Genk dans le cadre de la 28e journée de Pro League. Un match qui sonne enfin comme un "retour à la normale", avec la fin du port du masque obligatoire et le retour en nombre des supporters dans le stade.

Lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match, Vincent Kompany s’est exprimé sur cette levée de certaines mesures sanitaires et sur les supporters visiteurs qui pourront de nouveau être accueillis.

"Un match de foot sans supporters visiteurs, ça n’a pas la même saveur. Pour Genk, le timing tombe bien car ils auront leurs fans ce dimanche mais après, nous aurons à notre tour des déplacements, explique le coach anderlechtois. On a la chance d’avoir énormément de supporters qui voyagent et c’est totalement différent quand on joue à l’extérieur avec 2000 supporters qui sont derrière nous. Ça crée un feeling à part et ça rajoute vraiment de la valeur au match qui passe à la télé", poursuit l’entraîneur des Mauves.

Du sang et de la sueur

Dans le documentaire 'Mauve', le club bruxellois a diffusé des images de Kompany criant sur ses joueurs, furibond après un partage face à Saint-Trond en octobre dernier. Pour l’ancien joueur, la mission d’un coach est claire. "On a le devoir de faire ressortir le maximum de l’équipe, de sélectionner les meilleurs joueurs possibles pour chaque match. Mais au-dessus de tout ça, il y a le vivre-ensemble. Le football est un sport collectif. Il faut donc établir des règles, une culture, une manière de se comprendre les uns les autres. Je me fâche quand on va à l’encontre de cette culture mais en général, ce sont plutôt des erreurs humaines qui arrivent à tout le monde. Le plus important c’est que le joueur apprenne et soit ouvert au dialogue."

De là à pousser tout de même des gueulantes quand ça ne va pas ? "Un match donne beaucoup d’émotions. Ce n’est pas toujours facile d’être aussi diplomatique qu’en conférence de presse, cinq minutes après le coup de sifflet final. On met tellement d’heures, de travail, de sang et de sueur dans ce que nous faisons. Alors quand ça fonctionne, on est en extase mais quand ça ne va pas comme on voudrait, l’émotion est tout aussi forte", conclut le coach des Mauves.

Le coup d’envoi du match sera donné ce dimanche au Lotto Park, à 18h30.

Articles recommandés pour vous