RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Visite de Zelensky dans le sud, cinq civils blessés à Dontesk : retour sur la guerre en Ukraine ce 18 juin 2022

Les sanctions de l’Europe envers la Russie, un "suicide énergétique" selon Moscou.
18 juin 2022 à 07:26 - mise à jour 18 juin 2022 à 19:59Temps de lecture1 min
Par Sandro Faes Parisi

115e jour de guerre en Ukraine. Dans le Donbass les combats continuent de faire rage, avec plusieurs centaines de morts chaque jour. Des combats sans merci où l’artillerie russe dicte sa loi aux soldats ukrainiens en grande difficulté. Au milieu de cette pluie d’obus et de désolation, les civils tentent de fuir tant bien que mal tandis que l’occupant est accusé par les services de renseignement britannique de manipuler à son profit les corridors humanitaires mis en place. Dans la mine de Zasyadko à Donetsk, au moins 77 mineurs seraient piégés suite à la coupure d’électricité provoquée par les combats. De leur côté, plusieurs médecins militaires ukrainiens ont demandé aux médias de ne pas révéler l’emplacement des hôpitaux de campagne et de ne pas montrer les visages des membres de leurs services afin de ne pas les mettre en danger, car "la Russie a intérêt à détruire les installations médicales dans lesquelles les militaires sont soignés en attendant de réintégrer les rangs de l’armée".

L'armée russe qui frappe également hors du Donbass, comme à Dnipropetrovsk, en particulier le district de Kryvyi Rih, où est né le président ukrainien Zelensky.

Une Russie qui a déclenché les hostilités avec l’Europe sur le front du gaz. Une bataille celle du gaz qui avait déjà timidement débuté il y a quelques semaines mais qui a pris une dimension beaucoup plus importante après le discours de Vladimir Poutine lors du forum économique de Saint-Petersbourg. Ainsi les coupures dans l’approvisionnement de gaz russe à l’Allemagne, la France et L’Italie par le géant russe Gazprom sont de plus en plus importantes. De moins 15% mercredi à moins 50% hier vendredi. Une situation alarmante qui, si elle se poursuit, obligerait certains pays à se mettre en état d’alerte avec les contre-mesures que cela entraînerait.

Quant à l’administrateur de Rosneft, Igor Sechin, celui-ci a appuyé l’analyse de Poutine selon laquelle la situation actuelle aurait permis à la Russie d’augmenter de 90% ses recettes grâce principalement à la "politique énergétique suicidaire" de l’Europe.

Suivez ci-dessous notre direct commenté :

Loading...

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : Boris Johnson appelle les alliés de l'Ukraine à la soutenir fermement et longtemps

Monde

Guerre en Ukraine : L’Europe accuse la Russie de mettre le monde "en danger de famine"

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous