Monde

Vladimir Poutine promet de "casser les dents" de ceux qui s’en prendraient à la Russie

© AFP

20 mai 2021 à 15:04Temps de lecture1 min
Par AFP

Le président russe Vladimir Poutine a assuré jeudi qu’il "casserait les dents" de ceux qui s’en prendraient à la Russie, sur fond de tensions persistantes avec les Occidentaux.

"Tout le monde veut nous mordre ou nous arracher quelque chose. Mais ils doivent savoir, ceux qui tenteraient de faire cela, que nous leur casserons à tous les dents, pour qu’ils ne puissent plus mordre", a lancé M. Poutine lors d’une réunion avec des organisations patriotiques.

"Même après qu’un tiers de son potentiel a été perdu (avec la chute de l’URSS), pour certains la Russie est encore trop grande. En effet, le potentiel est colossal et son territoire reste le plus vaste au monde", a-t-il ajouté, selon des images retransmises à la télévision.

A qui s’adressait Vladimir Poutine ?

Il n’a pas précisé quels pays étaient visés par ces propos.

Il a également de nouveau vanté les dernières armes développées par la Russie, telles que les missiles supersoniques "Avangard", présentés comme capables de surpasser n’importe quel système de défense anti-missiles.

M. Poutine est un habitué des phrases chocs ou des blagues hasardeuses pour vanter son pays et menacer ses adversaires.


►►► A lire aussi : Russie : Alexeï Navalny saisit la Justice pour tenter d’améliorer ses conditions de détention


En 2016, il avait ainsi plaisanté en lançant à la télévision que les "frontières de la Russie ne se terminent nulle part", deux ans après avoir annexé la péninsule ukrainienne de Crimée et un an après avoir lancé son armée au secours du président Bachar al-Assad en Syrie.

Les relations entre la Russie et les Occidentaux sont au plus bas à la suite de multiples désaccords sur l’Ukraine et la Syrie, d’accusations d’ingérence électorale, d’espionnage et de cyberattaques attribuées à Moscou.

Moscou s’est néanmoins réjoui jeudi de "signaux positifs" dans les relations russo-américaines après l’abandon par Washington de certaines sanctions contre le gazoduc stratégique Nord Stream 2 et une rencontre "constructive" entre les chefs de la diplomatie des deux pays.

Sur le même sujet

Russie : de nombreux opposants arrêtés suite à de nombreuses perquisitions

Monde

Un mois après la fin de sa grève de la faim, l'état de santé de Navalny revenu à la normale

Articles recommandés pour vous